Ligue 1 : Marseille poursuit sa folle série, Lyon impressionne

Vainqueurs de Toulouse, les Marseillais ont signé, dimanche, une huitième victoire consécutive cette saison. Lyon a battu Montpellier 5 à 1.

L\'attaquant de l\'Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac, le 19 octobre 2014.
L'attaquant de l'Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac, le 19 octobre 2014. (BORIS HORVAT / AFP)

Toute l'actualité de votre club après la 10e journée de Ligue 1, disputée les 17, 18 et 19 octobre, en deux phrases, pas toujours sympas.

1- Marseille 25 points (vainqueur de Toulouse 2-0). Huitième victoire consécutive pour l'Olympique de Marseille. Les coéquipiers d'André-Pierre Gignac, auteur de son 10e but de la saison, s'envolent en tête du championnat. Seule petite contrariété de la journée pour le coach Marcelo Bielsa : ce moment un peu gênant où il s'est assis sur son café.

2. Paris 18 (vainqueur de Lens, 1-3). L'essentiel, c'est les trois points, d'autant qu'Edinson Cavani a été expulsé de façon rocambolesque et que Blaise Matuidi a dû sortir sur blessure dès la 20e minute de jeu.

3. Bordeaux 18 (tenu en échec par Caen, 1-1). L'entraîneur Willy Sagnol est catégorique : "Caen méritait les trois points et pas nous. On est dans le dur, vraiment dans le dur, on n'a pas de solutions." Les statistiques sont tout aussi dures.

4. Lyon 17 (a assuré le spectacle face à Montpellier, 5-1). Quatrième victoire consécutive à domicile pour les Gones, qui n'ont pas fait dans la dentelle. A noter la belle prestation de Yoann Gourcuff, auteur de son premier but depuis janvier et de son premier doublé depuis cinq ans.

Yoann Gourcuff fête son second but contre Montpellier.
Yoann Gourcuff fête son second but contre Montpellier. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

5. Saint-Etienne 17 (l'emporte dans la douleur à Lorient, 0-1). Largement dominateurs face à leur bête noire (12 matchs, 0 victoire au Moustoir), les Verts ont dû attendre un missile de Fabien Lemoine à la 87e pour ouvrir le score. Comme Lyon, l'ASSE signe l'une des belles opérations de la journée.

6. Nantes 16 (tenu en échec par Reims, 1-1). Troisième match nul en quatre matchs pour les Canaris, qui avaient pourtant ouvert le score grâce au premier but à domicile de Johan Audel. Le Canari a fêté sa réalisation en empruntant l'appareil photo d'un journaliste et en faisant poser ses coéquipiers pour l'occasion.

Photo souvenir pour Johan Audel, après son but face à Reims.
Photo souvenir pour Johan Audel, après son but face à Reims. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

7. Metz 15 (tient bon face à Rennes, 0-0)"Ce 0-0, c'est le meilleur résultat qu'on pouvait espérer", avoue le milieu Bouna Sarr. Pourtant, les tirs n'ont pas manqué, notamment côté mosellan (13).

8. Lille 15 (surpris par Guingamp, 1-2). Premier but encaissé à domicile et première défaite à la maison cette saison en Ligue 1 pour les Lillois, qui ont pourtant dominé la rencontre. "Le fait d'arriver à la mi-temps avec un but de retard est vraiment ridicule car on aurait dû les 'tuer'", résume le défenseur Simon Kjaer.

9. Toulouse 14 (battu à Marseille 2-0). Il n'y a pas eu de miracle pour Toulouse au Vélodrome. "Marseille était trop puissant", a reconnu le community manager du club sur Twitter.

10. Monaco 14 (vainqueur sans briller face à Evian, 2-0). Une victoire qui fait du bien sur le Rocher, après un nul et une défaite en championnat. "Le classement ? On remonte. Il faut viser les cinq premières places", dixit le coach Leonardo Jardim.

11. Montpellier 14 (battu à Lyon, 5-1). Cela faisait dix ans que les Héraultais n'avaient pas encaissé cinq buts dans un match. L'addition est salée pour le MHSC, qui a joué ce match à Lyon en raison des inondations qui ont dévasté le stade de la Mosson

12. Nice 14 (sans imagination face à Bastia, 0-1). Une défaite, une quinzaine de supporters interpellés avant même la fin du match pour des outrages et des dégradations dans une navette de bus, et un envahissement de la pelouse au coup de sifflet final. Triste soirée pour les Aiglons.

Un supporter niçois envahit la pelouse de l\'Allianz Arena, après la fin du match face à Bastia.
Un supporter niçois envahit la pelouse de l'Allianz Arena, après la fin du match face à Bastia. ( MAXPPP)

13. Rennes 12 (tenu en échec à Metz, 0-0). Maladroits, les Rennais n'ont pas mis fin à l'invincibilité des Lorrains à domicile. "Pour progresser, il va falloir qu'on soit plus tueurs et plus précis", prévient l'entraîneur Philippe Montanier.

14. Reims 11 (récompensé à Nantes, 1-1)"On avait dit qu'on bonifierait la victoire contre Bordeaux en venant chercher quelque chose ici. C'est fait", se félicite l'entraîneur rémois, Jean-Luc Vasseur. Ses joueurs auraient peut-être même mérité mieux.

15. Lorient 10 (battu par Saint-Etienne, 0-1). Ils ont tenu 86 minutes, avant d'encaisser un but logique. Les Lorientais n'ont "jamais pu mettre quoi que ce soit en place avec le ballon", reconnaît le coach Sylvain Ripoll.

16. Bastia 10 (réaliste à Nice, 0-1). Une occasion, un but et bye bye la zone rouge. Les Bastiais ont offert une belle bouffée d'oxygène à leur entraîneur, Claude Makelele, assis sur un siège éjectable après un début de saison difficile pour les Corses. Reste à voir si des Bastiais vont être sanctionnés pour les échauffourées survenues après le match sur la pelouse.

17. Evian TG 10 (malheureux à Monaco, 2-0)"On a basculé dans l'imaginaire à la 20e seconde [sur le pénalty monégasque, litigieux], puis encore à la 80e minute, lorsque Hansen va à la chasse aux papillons", se désole le technicien Pascal Dupraz. La série de trois victoires consécutives s'arrête net.

18. Caen 9  (combatif à Bordeaux, 1-1). Sérieux durant la rencontre, les Caennais ont aussi su se montrer audacieux, à l'image du but de Hervé Bazile, qui a bien très anticipé la sortie hasardeuse du portier bordelais Cédric Carrasso. 

19. Guingamp 9 (signe l'exploit de la journée à Lille, 1-2). L'EAG abandonne la dernière place grâce à cette "performance inattendue", dixit l'entraîneur Jocelyn Gourvennec. Comme souvent, les Bretons peuvent remercier leur milieu offensif Claudio Beauvue, auteur du premier but guingampais - de la tête, bien sûr.

Ronnie Schwartz et Claudio Beauvue, les deux buteurs guingampais du soir.
Ronnie Schwartz et Claudio Beauvue, les deux buteurs guingampais du soir. ( MAXPPP)

20. Lens 8 (dominé par Paris, 1-3). Pour le premier de leurs trois matchs de championnat au Stade de France, les Nordistes ont perdu avec les honneurs et gardent le soutien de leur président, Gervais Martel : "On va s'en sortir. On sera dans le rouge encore deux ou trois mois mais on ne lâchera rien, à l'image de notre entraîneur."