Cet article date de plus de dix ans.

Ligue 1 : Lyon prend une belle option pour la 3e place

L'OL a arraché le nul à Nice, lors du dernier match de la 37e journée de Ligue 1, reporté à dimanche en raison des intempéries.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Le joueur de foot de l'OL Clément Grenier lors du match de Ligue 1 Nice-Lyon, le 19 mai 2013. (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

L'actualité de votre club, après la 37e journée de Ligue 1, qui se dispute les 18 et 19 mai.

1 - PSG, 80 points -(vainqueur de Brest 3-1) Une victoire et des larmes. Le champion de France a pu fêter comme il se doit son titre au Parc des Princes après une large victoire sur Brest grâce à un doublé de l'inévitable Zlatan Ibrahimovic et Blaise Matuidi. Une fête marquée par les larmes de David Beckham, capitaine d'un soir qui a fait ses adieux au Parc des Princes. 

2- Marseille, 70 points - (battu à Saint-Etienne 2-1) Pourquoi se forcer lorsque l'on est sûr de terminer 2e ? Avec une défense déjà en vacances, et des attaquants muets, les hommes d'Eli Baup n'ont pas puisé dans leurs réserves pour endiguer les attaques des Stéphanois.

3 - Lyon, 64 points - (match nul à Nice 1-1). L'Olympique lyonnais a arraché dimanche un match nul 1-1 sur la pelouse de Nice. Ce score permet aux joueurs de Rémi Garde de conserver toutes leurs chances de finir la saison à la troisième place de la Ligue 1, synonyme de Ligue des champions.

4 - Saint-Etienne, 62 points - (vainqueur de Marseille 2-0) Les Stéphanois peuvent encore croire à l'Europe, mais pour cela il faut qu'ils gagnent leur prochain match et que Lyon perde. Contre des Marseillais démobilisés, Perrin et Brandao ont brillé.

5- Lille, 61 points (match nul à Montpellier 0-0) Comme pour Saint-Etienne, l'Europe est en ligne de mire, mais avec ce nul, les hommes de Rudy Garcia se mettent en difficulté. Kalou, pourtant efficace ces dernières journées n'a pas trouvé la faille. Mathématiquement, les Nordistes conservent tout de même leur chance de se qualifier pour la C1.

6- Nice, 61 points - (match nul face à Lyon 1-1). En revanche, ce sera compliqué pour les Niçois d'être européens l'année prochaine. Il faudrait un miracle, compte tenu d'une différence de buts très inférieure à celle des autres candidats.

7 - Lorient, 53 points - (défaite à Reims 1-0) L'envie n'y était pas. Audard, de retour de suspension, n'a rien pu faire sur le penalty transformé par Krychowiak. Les Merlus offrent sans doute le maintien aux Champenois. 

8- Montpellier, 52 points - (match nul face à Lille 0-0) Ils ont tout fait pour offrir une dernière victoire à la maison à leur coach, René Girard, mais en vain. Les Montpelliérains ont tenté, avec notamment une barre de Belhanda, ou encore un gros loupé d'Herrera sur une offrande de Cabella. Des occasions manquées, à l'image de leur saison. 

9- Bordeaux, 52 points (victoire face à Nancy 3-2) - La série d'invincibilité des Bordelais en L1 s'est arrêtée ce soir à 5 matchs. Ils repartent de l'Aube, non seulement avec une défaite, mais également avec un carton rouge pour Faubert. Sans doute que les hommes de Françis Gillot n'ont plus qu'un match en tête :  la finale de la Coupe de France face à Evian. 

10 - Toulouse, 48 points (victoire 2-1 à Sochaux) - Bien en place collectivement, les hommes d'Alain Casanova ont maîtrisé leur sujet en marquant par deux fois et en contenant les assauts de Sochaliens menacés de descendre en Ligue 2. 

11 - Rennes, 46 points - (match nul face à Ajaccio 1-1 ) Une fin de championnat en roue libre pour une équipe qui attend son prochain entraîneur (Montagnier?). Résultat : même dominateurs en seconde période, les Rennais, n'ont plus gagné à domicile depuis le 10 février contre Toulouse (2-0) et n'ont remporté qu'un seul de leurs 13 derniers matches de Championnat.

12 - Bastia, 46 points (victoire à Nancy 2-1) Les Corses ont fait la différence en seconde période et ont condamné Nancy à la Ligue 2. Une victoire pour l'honneur pour ce club sûr d'être dans l'élite la saison prochaine et qui vise désormais une place dans les dix premiers du championnat.

13 - Valenciennes, 45 points (défaite face à Evian 2-0) Une semaine après avoir décroché le maintien contre Rennes (4-1), Valenciennes concède un 14e revers cette saison et recule au 13e rang. Il est temps que la saison se termine. 

14 - Reims, 42 points  (victoire face à Lorient 1-0) Cette victoire est précieuse. Elle permet à Reims de se maintenir officiellement en Ligue 1. "On a eu une saison forcément difficile, mais on se maintient à une journée de la fin, plus tôt que je ne l'avais prévu", s'est réjoui leur coach Hubert Fournier. 

15 - Evian TG, 40 points (victoire 2-0 face à Valenciennes) Cette victoire assure presque le maintien. Les Haut-Savoyards enchainent un deuxième succès consécutif après celui obtenu contre Nice (4-0). L'ETG compte trois points d'avance sur le premier relégable, Troyes, mais possède une différence de buts (-6) plus favorable que l'Estac (-17), à une journée de la fin du championnat. Ils y sont presque, mais doivent tout de même garder des forces pour la finale de la Coupe de France face à Bordeaux. 

16 - Ajaccio, 40 points (match nul à Rennes 1-1) Ajaccio a fait un grand pas vers le maintien, mais reste sous la menace. Lors de la dernière journée, il faudrait une large défaite contre Nice, une large victoire de Troyes à Valenciennes, en plus d'un match nul de Sochaux à Bastia, pour que les Corses descendent. Ça sent bon quand même.

17- Sochaux, 40 points (défaite face à Toulouse 1-2) Les Lionceaux ne sont pas encore sauvés. Surpris en première période par des Toulousains efficaces, ils n'ont pas trouvé les ressources pour revenir dans la partie malgré la réduction du score et l'expulsion de Capoue.

18 - Troyes, 37 points (victoire 1-0 face à Bordeaux) Ils peuvent encore y croire. Troyes s'est offert une troisième victoire consécutive et ainsi l'espoir d'un maintien en Ligue 1 à la dernière journée. Il faudra pour cela aller gagner à Valenciennes et espérer dans le même temps que Sochaux perde à Bastia.

19- Nancy, 35 points (défaite 1-2 face à Bastia) La Ligue 1, c'est fini. Nancy jouera la saison prochaine en Ligue 2. Incapable de faire la différence face à des Bastiais libérés, Nancy a tout tenté, en vain. Les joueurs du président Jacques Rousselot n'ont donc pas réussi à se remettre complètement de leur catastrophique début de saison.

20 - Brest, 29 points (défaite face au PSG 3-1) Déjà sûrs de jouer en Ligue 2 l'an prochain, les Bretons ont été les adversaires parfaits pour un PSG qui voulait fêter son titre devant son public. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.