Cet article date de plus d'un an.

Liga : Facile vainqueur de Majorque, l'Atlético de Madrid consolide sa 3e place

L'Atlético de Madrid a dominé Majorque sans sourciller vendredi soir (3-0) grâce à un doublé d'Alvaro Morata. Les Colchoneros consolident leur troisième place et leurs chances de participer à la prochaine Ligue des Champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Sans avoir eu besoin de forcer son talent, l'Atlético de Madrid a conforté sa troisième place en Liga vendredi soir, en s'imposant face au promu Majorque (3-0). Le sort de la rencontre a été scellé dès la première période, ponctuée par un doublé d'Alvaro Morata. D'abord en échec face à Manolo Reina, l'attaquant espagnol n'a pas flanché quand il a fallu retirer son penalty (28'). Il a ensuite été à la conclusion d'un centre de Marcos Llorente à quelques secondes de la mi-temps (45+4'), de quoi retrouver un peu de confiance. Sur ces 45 premières minutes, Morata a tout simplement inscrit autant de buts en championnat que lors des 14 dernières rencontres. 

Morata reprend son souffle

Au-delà du rôle important joué par l'ex-joueur de Chelsea dans le succès des Colchoneros, à la fois buteur et capable de faire preuve de vice pour intimider l'adversaire, l'Atlético retiendra surtout les trois nouveaux points pris. Le but du 3-0, inscrit par Koke sur un coup de billard, est anecdotique. Toujours 3e, les hommes de Diego Simeone comptent actuellement 62 points, soit cinq de plus que le FC Séville, quatrième, et huit de plus que Villarreal, premier club non qualifié virtuellement pour la prochaine Ligue des Champions. Le matelas est confortable, même si ces deux poursuivants doivent encore disputer leur 34e journée.

Aucune faille visible dans la carapace de sérénité forgée par les Colchoneros qui ont les yeux rivés sur le mois d'août et leur quart de finale de C1 à venir. Le "Cholismo" peut toujours compter sur sa capacité à fermer les rideaux derrière. Yannick Ferreira-Carrasco n'avait plus semblé aussi affûté depuis longtemps. Les cadres comme Koke, Saúl et Gimenez sont toujours présents et l'infatigable Marcos Llorente continue de s'épanouir dans un rôle offensif. 

Joao Felix - Take Kubo, ombre et lumière

C'est moins réjouissant pour le prodige annoncé Joao Felix. L'attaquant portugais de 19 ans, acheté plus de 120 millions d'euros l'été dernier, reste bloqué à 6 petits buts en Liga cette saison. Face à Majorque ce vendredi soir, le ballon lui a presque brûlé les pieds. En plus de pertes de balle évitables, Felix n'a cadré aucune de ses trois frappes, en dépit de positions très favorables. A la 23e minute, il a notamment tenté un extérieur fouetté alors qu'il n'avait qu'à ouvrir son pied pour tromper Reina. Sorti à la 53e minute, le Portugais a balancé un ballon de rage en tribunes.

Sa prestation a semblé d'autant plus fade qu'il avait un point de comparaison du côté de Majorque, un autre prodige de 19 ans, en l'occurrence le Japonais Take Kubo. Celui qui a fait ses gammes à la Masia et qui est aujourd'hui prêté par le Real à Majorque a rendu une copie très intéressante ce vendredi soir. Déjà très en vue ces dernières semaines, que ce soit face au Barça ou au Real, ce petit gabarit agile et technique a été un phare dans la nuit de son équipe. Imprenable en un contre un et très intelligent dans les situations d'infériorité numérique, Kubo possède des qualités techniques et de vision de jeu très au-dessus de la moyenne. Reste à savoir s'il devra attendre encore une saison pour avoir sa chance au Real Madrid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.