Coupe du Roi : pourquoi il ne faut pas rater la finale entre l'Athletic Bilbao et le FC Barcelone

L'Athletic Bilbao et le FC Barcelone s’affrontent en finale de la Coupe du Roi samedi 17 avril.
Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (LLUIS GENE / AFP)

L'Athletic Bilbao et le FC Barcelone se retrouvent en finale de la 118e édition de la Coupe du Roi, à 21h30, samedi 17 avril, à Séville. Confrontation historique, envie de revanche... voici pourquoi il ne faut pas manquer le match. 

• Parce que ce sera la 9e finale entre les deux clubs dans cette compétition, un record

Le FC Barcelone et l’Athletic Bilbao sont en train de devenir les meilleurs ennemis en finale de la Coupe d’Espagne. Depuis la création de cette compétition en 1903, les deux clubs se sont affrontés à huit reprises en finale et croiseront le fer une neuvième fois à Séville. Un record puisque l’affiche finale la plus disputée jusqu’alors était Bilbao - Real Madrid. Avec 30 titres pour le Barça et 23 pour l'Athletic, la finale de la Coupe du Roi accueille ses deux meilleurs sujets.

Sur huit finales entre l’Athletic Club et le Barça dans cette compétition, six ont été remportées par les Catalans. La dernière date de 2015 avec une victoire 3-1 des Blaugrana. Si l’on compte les confrontations entre les deux clubs toutes compétitions confondues, là encore le Barça mène la danse au nombre de victoires avec 28 rencontres remportées en 44 confrontations, soit 64% de succès face au club basque. Les hommes de Marcelino tenteront donc d’inverser la tendance et auront à coeur de remporter cette édition 2020-21 de la Coupe d’Espagne après s’être inclinés contre la Real Sociedad en finale de l’édition 2019-20, jouée le 3 avril dernier, en raison de la crise sanitaire.

• Parce que le Barça voudra prendre sa revanche

Le 17 janvier dernier, les deux équipes étaient déjà face-à-face lors d'une finale, celle de la Supercoupe d’Espagne. Menés 2-1 jusqu’à la 90e minute, les Rojiblancos ont réussi à arracher les prolongations dans les derniers instants de la rencontre avant de s'imposer 3-2. Lors d'une fin de match houleuse, Lionel Messi a écopé du premier carton rouge de sa carrière au sein du club catalan. Les Basques ont ainsi soulevé la troisième Supercoupe de leur histoire mais ont également évité un 14e sacre barcelonais. Si les deux clubs se sont déjà retrouvés depuis à l’occasion de la 21e journée de Liga, le 31 janvier (victoire 2-1 des Catalans), le Barça fera tout pour éviter une nouvelle déconvenue en finale.

• Parce que c’est l’une des dernières chances pour le Barça d’éviter une deuxième saison blanche consécutive

Une saison sans titre n'est pas concevable dans un club comme le Barça. Alors deux consécutives... Battus sur la pelouse du Real Madrid le week-end dernier, les Catalans n'ont plus leur destin en main en Liga. Une motivation supplémentaire pour aller chercher ce palliatif que représente la Coupe du Roi. Les hommes de Ronald Koeman devront toutefois remédier à leur principal défaut cette saison : répondre présent dans un match à enjeu. Ces matches de haute importance, le Barça les a tous manqués : les deux Clasico, la confrontation aller contre l’Atletico en Liga et les huitièmes de finale de la Ligue des champions contre le PSG.

• Parce que le résultat pourrait rendre la fin de la Liga encore plus intéressante

En championnat, l’Athletic Bilbao n’est ni dans la course au titre ni dans celle à l’Europe contrairement au FC Barcelone qui reste dans le match pour le titre avec le Real Madrid et l’Atletico de Madrid. Les Catalans occupent la 3e place avec 65 points tandis que les Madrilènes pointent en 2e position (66 pts) à une unité des Colchoneros (67 pts). Un succès en Coupe du Roi n’est pas aussi glorieux qu’une Liga, mais Lionel Messi et ses coéquipiers pourraient bénéficier, si victoire il y a, d’un regain d’énergie et de confiance pour le sprint final où le moindre faux-pas sera interdit.

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.