Liga : guidé par Benzema, le Real Madrid s'offre le Barça dans le Clasico

Grâce à des buts de Karim Benzema et Toni Kroos, le Real Madrid s’est adjugé le Clasico contre le FC Barcelone ce samedi 10 avril (2-1). Impressionnants en première période avant de vaciller dans le deuxième acte, les Merengue reviennent provisoirement à la hauteur de l'Atlético de Madrid en tête de la Liga.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Buteur sur l'ouverture du score, Karim Benzema a joué les guides pour le Real Madrid. (OSCAR J. BARROSO / ANADOLU AGENCY)

Quatre jours après avoir impressionné contre Liverpool en quart de finale aller de la Ligue des champions (3-1), les Merengue se sont offert le scalp du rival barcelonais en Liga (2-1). Encore une fois létale sur les transitions offensives, tout en s’appuyant sur des bases solides malgré les absences de Raphaël Varane et de Sergio Ramos, l’équipe de Zinédine Zidane a convaincu. Après deux saisons décevantes, égratignant son statut de grand d’Europe, la Maison Blanche a envoyé un rappel ce samedi.

Benzema, encore

Comme face aux Reds, la qualité de la prestation du Real est surtout à rechercher dans les 45 premières minutes. Dans le premier acte, seul un corner direct envoyé sur le poteau par Lionel Messi dans le temps additionnel a fait parcourir un frisson sur l’échine des Madrilènes. Un bémol bien léger par rapport au lot de satisfactions apportées. Le Real Madrid a su faire mal et le faire vite. Karim Benzema a envoyé une Madjer dans les filets de Marc-André ter Stegen après seulement 13 minutes, une inspiration géniale pour conclure un joli mouvement collectif initié par Federico Valverde. En marquant pour son 7e match de championnat consécutif, le Français a porté son total à 19 réalisations en Liga 2020/21.

Le milieu uruguayen, seul titulaire du soir à ne pas l’avoir été contre Liverpool, a apporté de la percussion. Décalé ailier droit, il a surtout permis, par un marquage individuel sur Jordi Alba, de couper le circuit de passes préférentiel du Barça. En face, les Catalans ont éprouvé de grandes difficultés pour bloquer les projections rapides madrilènes, à l’image de la percée de Vinicius Junior à la 27e minute. Très en vue dernièrement, le Brésilien a obtenu un coup franc à l’entrée de la surface après avoir éliminé Mingueza d’un grand pont et provoqué Araujo. Et c’est ce coup franc qui a permis à Toni Kroos d’offrir rapidement le break au Real, d’une frappe déviée.

Le Barça n'avait plus perdu depuis quatre mois en championnat

La deuxième période a permis un rééquilibrage dans la domination de la rencontre, coïncidant avec la multiplication des situations de chaque côté. Sous une pluie battante, le Barça a réussi à se relancer à la 59e minute, grâce à son défenseur Oscar Mingueza, opportuniste après un centre de Jordi Alba laissé par Antoine Griezmann. Mais, à l'image d'un Messi grelottant, il a manqué quelque chose aux Catalans pour prendre le dessus. 

A mesure que le coup de sifflet final a approché, les assauts barcelonais se sont multipliés et les satisfactions madrilènes de la première période ont été menacées jusqu'au bout. Casemiro a été expulsé à la 89e. Ilaix Moriba a même fracassé la barre transversale d'une sublime volée à la dernière minute. Mais malgré cette fin de match chaotique, les Merengue ont fini par avoir la peau d'un rival qui était invaincu depuis le 5 décembre en Liga (soit une série d'invincibilité de 17 matches). Ils réalisent la bonne opération en revenant à la hauteur de l'Atlético de Madrid - leader de la Liga à la veille de son match contre le Betis Séville -, et en dépassant le Barça d'un petit point ; une petite marge qui risque de valoir beaucoup dans le sprint final.

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.