Le patron de la Fifa souhaite que le Mondial au Qatar se joue en hiver

Si rien n'est encore décidé officiellement, Sepp Blatter estime que la Coupe du monde au Qatar en 2022 ne pourra pas se jouer en été, du fait des températures.

Le président de la Fifa, Sepp Blatter, lors d\'une conférence de presse à Zurich (Suisse), le 26 septembre 2014.
Le président de la Fifa, Sepp Blatter, lors d'une conférence de presse à Zurich (Suisse), le 26 septembre 2014. (MAXPPP)

La Coupe du monde de football se jouera-t-elle pour la première fois de son histoire en hiver ? C'est en tout cas ce que pense le patron de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, qui estime que l'édition 2022 au Qatar "ne peut pas se jouer en été". "La date qui convient, c'est la fin de l'année", a-t-il ajouté, lundi 20 octobre, sur France Info.

Si aucune décision n'a encore été officiellement arrêtée, de nombreuses voix s'élèvent pour critiquer le choix d'organiser la Coupe du monde au Qatar, où les températures peuvent atteindre 50 °C l'été, et où il semble inenvisageable, financièrement et écologiquement, de climatiser tous les stades.

Un calendrier problématique

"On peut baisser la température dans les stades, mais on ne peut pas mettre tout le pays sous un toit", observe Sepp Blatter. A ses yeux, la compétition devrait donc se tenir en novembre ou décembre 2022. Un calendrier inédit, qui pose de nombreux problèmes pour les championnats nationaux et les autres compétitions internationales.

Dans un entretien accordé en mai à la télévision suisse RTS, Sepp Blatter avait déjà reconnu que confier au Qatar l'organisation de la Coupe du monde de football était "bien sûr" une erreur.