Coupe du monde au Qatar : le président de la Fifa reconnaît avoir commis "une erreur"

Sepp Blatter est revenu, au cours d'une interview jeudi 15 mai, sur l'attribution polémique du Mondial à cet émirat du Moyen-Orient.

Le président de la Fifa, Sepp Blatter, le 4 octobre 2013 lors d\'une conférence de presse à Zurich (Suisse).
Le président de la Fifa, Sepp Blatter, le 4 octobre 2013 lors d'une conférence de presse à Zurich (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

La Coupe du monde au Qatar en 2022, une erreur ? C'est ce qu'a confié le président de la Fifa, Sepp Blatter, devant la caméra de la télévision suisse RTS, jeudi 15 mai. Au cours de l'entretien, le journaliste demande au responsable du football international : "Est-ce qu'au début, ce n'était pas une erreur [d'avoir choisi le Qatar] ?" Et le président de la Fifa de répondre : "Oui, bien sûr."

Sepp Blatter tente bien de rétropédaler dans la suite de l'interview, sans grand succès. "Enfin, une erreur... Vous savez, on commet beaucoup d'erreurs dans la vie, continue le président de la Fifa. Le rapport technique du Qatar indiquait bien qu'il fait trop chaud en été, mais le comité exécutif, avec une majorité assez large, a quand même décidé : 'On va jouer au Qatar'."

JULIEN CHOLIN - FRANCE 2

Une "poussée politique" venue de France et d'Allemagne

Est-ce que le Qatar a acheté la Coupe du monde ? "Non, je ne dirai jamais qu'ils l'ont achetée", répond Sepp Blatter. Il évoque toutefois la "poussée politique" au moment de l'attribution de cette Coupe du monde, "aussi bien en France qu'en Allemagne".

Sepp Blatter est également revenu sur les tensions sociales en cours au Brésil à quelques semaines du début du Mondial de football, et sur la polémique déclenchée par Michel Platini, qui avait demandé aux Brésiliens de se calmer. "On ne peut pas faire le bonheur de tout le monde, a expliqué le président de la Fifa. (...) Les Brésiliens sont un peu mécontents, car on leur a promis beaucoup. Quand Lula a été élu président, il a affirmé que la situation du pays allait s'améliorer."