France-pays de Galles : "On est censés s’améliorer", assure Deschamps

Vainqueur de son premier match de préparation face au pays de Galles (3-0), l’équipe de France va monter en régime selon son sélectionneur.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Nice - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Kylian Mbappé et Karim Benzema à l'Allianz Riviera, le 2 juin 2021 (FRANCK FIFE / AFP)

Avant son premier match de l'Euro 2020 face à l'Allemagne le 15 juin prochain, l'équipe de France doit se contenter de deux petits matchs de préparation. Mercredi 2 juin, les Bleus de Didier Deschamps ont assuré l'essentiel en s'imposant facilement face au pays de Galles (3-0). Surtout, les Français ont convaincu pour cette première rencontre mais avec plusieurs axes d'amélioration.

C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Didier Deschamps en conférence de presse après la rencontre. "Je ne vais pas crier 'on y est arrivés'. Il y a eu de bonnes choses, et avec la répétition, c'est censé s'améliorer. En tout cas, la qualité est là, l'état d'esprit aussi", a assuré le sélectionneur, qui dirigeait son 112e match à la tête des Bleus. Mais les axes d'amélioration ne sont pas majeurs selon Deschamps. "Ce seront des petits ajustements."

"À l'entraînement, ça se passe très bien"

Parmi ces ajustements, le trio d'attaque composé de Kylian Mbappé, Karim Benzema et Antoine Griezmann devra travailler ses automatismes. Mais de belles promesses sont apparues en deuxième mi-temps face aux Gallois. "Il reste encore deux-trois trucs à régler. Je dois regarder les vidéos pour voir les mouvements de Karim et de Kylian et travailler sur ce système. C'était le premier match. À l'entraînement, ça se passe très bien donc je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas aussi le cas en match", a assuré Antoine Griezmann après la rencontre.

Satisfait de la performance de son milieu de terrain, Didier Deschamps semble conscient que l'intégration de Benzema dans son onze titulaire est l'élément central qui déterminera grandement les performances des Bleus pendant l'Euro. Mais le sélectionneur n'a pas semblé inquiet en conférence de presse : "Sa palette élargie permet à l'équipe de France d'avoir plus de maîtrise. Et il a déjà une grande complémentarité avec ses partenaires. Pas forcément qu'en attaque mais aussi au milieu de terrain."

"C'est de bon augure pour la suite"

Le premier intéressé, en manque de réussite malgré de nombreuses tentatives avec notamment un penalty raté, a expliqué "être monté en puissance, c'est de bon augure pour la suite. L'essentiel, c'est de se créer les occasions, de gagner et de faire mieux la prochaine fois." Benzema et ses coéquipiers tenteront de peaufiner leurs automatismes lors du prochain match des Bleus, face à la Bulgarie mardi 8 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Karim Benzema

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.