Cet article date de plus de six ans.

"Joueur typique africain" : Willy Sagnol désolé d'avoir "choqué ou blessé"

48 heures après avoir donné une interview où il évoquait le joueur "typique africain", Willy Sagnol, l'entraineur des Girondins de Bordeaux s'est expliqué ce jeudi. Il s'est dit "blessé" et a précisé sa pensée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Willy Sagnol s'est expliqué ce jeudi après ses propos polémiques sur le "joueur typique africain" © MaxPPP)

D'habitude, il vient à cette conférence de presse hebdomadaire, décontracté sans note. Ce jeudi, pour "éviter toute interprétation de ses mots" , Willy Sagnol avait écrit sa déclaration. Et, 48 heures après avoir accordé une interview polémique à Sud Ouest, il l'a lu devant les nombreux journalistes présents. "L'interprétation que ces personnes ont pu faire ne reflète en rien la pensée qui était mienne, et surtout mes convictions humanistes" a précisé Willy Sagnol. Et il  s'est déclaré désolé d'avoir "choqué ou blessé."  

"L'avantage du joueur typique africain, c'est qu'il est pas cher quand on le prend, c'est un joueur qui est prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n'est pas que ça. Le foot c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline, il faut de tout" avait expliqué Willy Sagnol dans cette interview. Ce jeudi il a tenté de préciser sa pensée et de dissiper le malaise.  "Quand j'ai invoqué le manque d'intelligence des africains, je faisais référence à l'intelligence tactique" a précisé Willy Sagnol, l'entraineur des Girondins de Bordeaux. Et il assure qu'il en a discuté avec ses joueurs et qu'il n'y aucun souci. A ses yeux, ses propos ont été mal interprétés. "Je regrette que les gens ne lisent pas les interviews comme il faut" a également regretté le coach du club de Ligue 1. 

"L'interprétation que des personnes ont pu faire ne reflète en rien la pensée qui était mienne" Willy Sagnol
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Quand les journalistes lui ont demandé s'il avait été blessé par la polémique qui a suscité de multiples réactions (et pas seulement dans le monde du football), Willy Sagnol a répondu : "Oui j'ai été blessé au moins autant que ceux qui ont mal interprété mes propos."   Accusé de racisme, l'ancien international a souligné qu'il avait "37 ans, dont 32 passés dans des vestiaires de football. Je n'ai jamais eu aucun problème avec qui ce soit". 

Pas franchement convaincant pour la LICRA 

"Il se présente lui-même en victime et il n'y a aucune excuse dans son propos" a estimé Alain Jakuzbowicz, le président de la Ligue des Droits de l'Homme. "Il est pas seulement entraineur, il est un modèle pour des millions de gamins."  Et Alain Jakubowicz maintient que Willy Sagnol a tenu des propos "qui pouvaient être interprétés comme racistes"

De son côté, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas souhaité réagir en annonçant la liste des joueurs retenus pour les matchs amicaux contre l'Albanie et la Suède. "Je n'ai pas envie de faire partie de la meute des réactions." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.