Violences dans les stades : les matchs seront "définitivement interrompus" si un arbitre ou un joueur est blessé par un projectile

Ces mesures font suite aux incidents survenus lors du match Lyon-Marseille, le 21 novembre.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dimitri Payet, touché à la tête après le jet d'une bouteille en plastique venue des tribunes du Groupama Stadium, lors du match Lyon-Marseille, le 21 novembre 2021. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Ils s'étaient donnés quinze jours. Cela aura finalement mis trois semaines. Après la réunion organisée au ministère de l'Intérieur le 23 novembre dernier, le gouvernement s'est exprimé jeudi 16 décembre sur les suites données aux incidents survenus lors de la rencontre de Ligue 1 opposant Lyon et Marseille le 21 novembre.

Parmi les décisions prises par le gouvernement à l'issue d'une réunion avec les représentants du football français, l'arrêt définitif et systématique d'un match en cas d'arbitre ou de joueur blessé par un projectile, un délai maximum de 30 minutes pour décider du sort du match, et l'interdiction des bouteilles en plastique dans les stades au 1er juillet 2022.

Une celule de crise sans les présidents des clubs concernés

En cas d'incident dans un stade, une cellule de crise ne comprenant pas les présidents des clubs concernés devra se prononcer en 30 minutes maximum sur le sort de la rencontre, précise un communiqué signé des ministres Gérald Darmanin (Intérieur), Roxana Maracineanu (Sports) et Éric Dupond-Moretti (Justice). La vente et le port de bouteilles en plastique seront par ailleurs interdits dans les stades de football "au plus tard le 1er juillet 2022". Pour rappel, le match Lyon-Marseille avait été interrompu dès la 3e minute après que Dimitri Payet, venu tirer un corner, avait été touché à la tête par une bouteille d'eau lancée depuis les tribunes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incidents du match OM-OL

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.