Cet article date de plus de six ans.

Foot : quand les malheurs de la Fifa font le bonheur des internautes

Francetv info a relevé les meilleurs blagues réalisées sur Twitter par les supporters quelque peu fâchés avec la Fédération internationale de football.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Au siège de la Fifa, à Zurich (Suisse), en octobre 2013. (ARND WIEGMANN / REUTERS)

Le FBI soupçonne la Fifa d'avoir, entre autres, menée des opérations de corruption pour des montants atteignant des dizaines de millions de dollars depuis près de vingt-cinq ans. Les amoureux du foot et les observateurs, eux, avaient depuis longtemps des soupçons quant à l'exemplarité de la fédération internationale de football et de son président, Sepp Blatter.

Du coup, quand quatorze personnes (neuf membres ou anciens membres de la Fifa et cinq dirigeants d'entreprises de marketing sportif liées à la Fifa) sont mises en cause par la justice américaine, qui a mené mercredi 27 mai, une série d'interpellations à Zurich, les internautes ironisent. 

Francetv info fait un petit tour des réseaux sociaux : 

La blague du "pendant ce temps, au siège de la Fifa"

Outre l'arrestation de sept personnes à Zurich, des perquisitions se sont déroulées à Miami (Etats-Unis), au siège de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf). Mais dans une structure comme la Fifa, récemment qualifiée de "famille de mafieux" par l'ancien président de la Fédération anglaise, Lord David Triesman, beaucoup estiment que les petites mains s'affairent à dissimuler, voire à détruire, les preuves d'éventuelles tractations illégales.

Et les internautes d'imaginer ce qu'il se passe "pendant ce temps, au QG de la Fifa".

Les blagues sur Sepp Blatter, le président aux cent casseroles

L'actuel président de la Fifa, Sepp Blatter, qui pourrait être réélu vendredi pour un cinquième mandat, n'est pas concerné par cette vague d'interpellations. Mais beaucoup le présentent comme le patron d'un axe du mal footballistique. Ainsi, l'organisation Transparency International estime que le Suisse doit "se retirer" et que l'élection à la présidence de la fédération internationale de football doit être "suspendue".

"Ces scandales ont eu lieu sous la surveillance de Sepp Blatter",dénonce l'ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption, pendant que les internautes s'en prennent à cette figure du football mondial.

Dans ce tweet, Sepp Blatter est notamment présenté comme corrompu, tentant d'acheter la confiance du FBI en glissant dans un courrier un billet de 5 euros.  

"Etrangement, Sepp Blatter n'est pas poursuivi", feint de s'étonner cet internaute.

Ici, "le FBI poursuit Sepp Blatter".

La blague sur le récent intérêt (judiciaire) des Américains pour le "soccer"

Outre-Atlantique, le football (rebaptisé "soccer") peine à mobiliser les foules. Alors quand les autorités américaines décident de mettre le nez dans la Fifa, les fans relèvent qu'il s'agit d'une façon un peu radicale de s'intéresser (enfin !) au ballon rond. 

"Les Américains ont complètement ignoré le soccer pendant 200 ans, apprennent enfin que le nom exact est 'football', et ensuite envahissent purement et simplement la Fifa. Classique", s'amuse celui-ci, établissant un parallèle avec la diplomatie américaine.

"Ironiquement, la Fifa a tenté pendant des décennies d'intéresser les Ricains au 'soccer'. Au moins, ça intéresse le FBI", tweete cet internaute.

"Chère Amérique, si vous envoyez Sepp Blatter en prison, nous arrêterons officiellement de nous moquer de votre façon d'utiliser le terme 'soccer'. Cordialement. Le reste du monde", promet un autre.

La blague "clin d'œil à l'actu"


Hors compétition, figure enfin cette blague un peu vache, signée Didier Porte, comparant Fifa et UMP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.