Foot : Lyon crée l'exploit en battant la Juventus (1-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions

Lucas Tousart a créé la surprise en ouvrant le score pour son équipe dès la première mi-temps. 

Lucas Tousart célèbre son but, le 26 février, à Lyon. 
Lucas Tousart célèbre son but, le 26 février, à Lyon.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Ils ont réalisé l'exploit. Les Lyonnais ont battu la Juventus, mercredi 26 février, en huitième de finale aller de la Ligue des champions au au Groupama Stadium. C'est le milieu de terrain Lucas Tousart qui a offert la victoire à son équipe en ouvrant le score à la demi-heure de jeu. Malgré la pression exercée par les Turinois, notamment à la fin du match, l'OL n'a pas cédé. Voilà ce qu'il faut retenir de cette partie avant le match retour, qui aura lieu le 17 mars à Turin.

Un succès historique

La Juventus est une équipe qui ne réussit pas aux clubs français, et particulièrement à Lyon, bredouille lors de ses quatre précédents matchs. Cette série noire a pris fin grâce à une prestation majuscule d'une équipe jusque là assez empruntée. Mention spéciale à Maxwel Cornet, attaquant reconverti défenseur, et le meilleur de l'arrière-garde lyonnaise, à Bruno Guimaraes, arrivé il y a quinze jours au mercato d'hiver, et à Karl Toko-Ekambi, dont le travail défensif de l'ombre a totalement éteint le maître à jouer turinois Miralem Pjanic. "La première mi-temps a été parfaite, en seconde période, on a eu plus de difficultés", a reconnu après match le directeur sportif lyonnais Juninho sur RMC Sport.

Reste à confirmer cette éclaircie dans une saison grise, où l'OL occupe une piteuse 7e place en L1, après des contre-performances contre des équipes du bas de tableau.

La bonne pioche Bruno G.

Le nouvel arrivant du milieu de terrain lyonnais a éclaboussé ce match de sa classe. Pour sa deuxième titularisation dans sa nouvelle équipe, il a rayonné dans un environnement concurrentiel. Et a tordu le cou à plusieurs clichés sur le temps d'adaptation des Sud-Américains qui débarquent en Europe en hiver.

Tant sur le plan offensif que défensif, le Brésilien a fait étalage de ses qualités.

Une Juventus en dedans

Sans dévaloriser la performance lyonnaise, ce n'est pas une Juventus de haut vol qui a foulé la pelouse du Groupama Stadium. Les Turinois ont confirmé leurs difficultés actuelles à l'extérieur, notamment sur le plan offensif. Peu d'occasions créées, peu de tirs dangereux, une poignée d'interventions à effectuer pour le gardien des Gones Anthony Lopes et zéro tir cadré à la fin du match. De quoi nourrir les espoirs lyonnais à l'image de cette déclaration d'Houssem Aouar en fin de match : "On ne va pas aller là-bas [à Turin pour le match retour] en tant que victimes."