Michel Platini ne se rendra dans aucun stade pour assister aux matchs de l'Euro

L'ancien président de l'UEFA avait été invité pour assister aux rencontres. Mais il a choisi de faire profil bas, selon le président du comité d'organisation.

Michel Platini assailli de journalistes, le 8 décembre 2015 à Lausanne (Suisse).
Michel Platini assailli de journalistes, le 8 décembre 2015 à Lausanne (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

Pas d'Euro pour Michel Platini. Il a décliné l'invitation qui lui avait été adressée pour assister à des rencontres, durant toute la compétition. "Noël Le Graët [le président de la Fédération française de foot] et moi-même, nous lui avons dit qu’il était notre invité permanent. Mais il souhaite rester en retrait", a indiqué le président du comité d'organisation Jacques Lambert au Parisien, mercredi 8 juin.

"Je n’imaginais pas un seul instant que cet Euro se déroulerait sans Michel Platini en tant que président de l’UEFA", a poursuivi ce proche. Michel Platini a été suspendu quatre ans de la présidence de l'UEFA pour un paiement de 1,8 million d'euros de la Fifa, reçu en 2011. Il doit encore annoncer sa démission formelle, au cours du congrès extraordinaire électif de l'UEFA, le 14 septembre.

Un choix, vraiment ?

"Je sais quel rôle il a joué pour que cet Euro soit ce qu’il est, a justifié Jacques Lambert. Le prix de base du billet à 25 euros, c’est lui. Les 20 000 enfants invités, c’est lui..." a poursuivi le président du comité d'organisation. "On va livrer l’Euro comme on l’aurait rendu avec lui, on a même l’obligation d’être un peu meilleurs, pour lui rendre hommage."

Reste à savoir si ce refus correspond à un réel choix de sa part, comme l'assure Jacques Lambert. "Michel Platini ne peut pas apparaître dans le secteur VIP, en tant qu'invité par la FFF ou par un sponsor par exemple", avait en effet indiqué un bon connaisseur des textes, contacté par l'AFP après sa suspension. "Il peut acheter un billet, s'assoir en tribune, mais ne pas apparaître comme un invité."