EN IMAGES. L'Euro 2016, ce grand concours de maquillage

Dans les tribunes, les supporters rivalisent de créativité pour hisser haut les couleurs de leur équipe préférée.

Venus parfois de loin pour encourager leur équipe favorite, les supporters ne font pas que se battre, alcoolisés, dans les rues. Cet Euro 2016 n'est pas seulement une grande compétition de football, c'est également un grand concours de maquillage et de déguisement, un véritable carnaval à échelle européenne.

>> Suivez en direct le match France-Albanie à partir de 21 heures

A ce jeu-là, il y a deux règles : afficher clairement les couleurs de son pays et être le plus original possible, afin d'être repéré par les photographes. Dans les tribunes apparaissent alors plusieurs catégories : les minimalistes, les minutieux ou encore les jusqu'au-boutistes.

Petite leçon de maquillage et de déguisement, par les supporters.

125
Un maquillage tacheté dans un style bovin, pour ce supporter suisse. MIGUEL MEDINA / AFP
225
Maillot + drapeau, c'est la base. Cette supportrice de la Roumanie maîtrise les codes. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
325
Tout comme ce jeune fan de l'Ukraine (qui s'est toutefois trompé de poignet-éponge). PATRIK STOLLARZ / AFP
425
Cette fan de l'Autriche a choisi de porter un mini drapeau en guise de serre-tête, pourquoi pas. UGO AMEZ / SIPA
525
Le stade supérieur, c'est le maquillage. Intégral, comme ce jeune supporter de l'Espagne. PASCAL GUYOT / AFP
625
Ou en épaisse tartine, comme ce Hongrois. UGO AMEZ / SIPA
725
Le maquillage peut aussi être soigneusement appliqué, comme sur le visage de ce fan de la Turquie. MARTIN MEISSNER / AP / SIPA
825
Les amoureux peuvent s'assortir, comme ce couple aux couleurs de l'Irlande du Nord. ATTILA KISBENEDEK / AFP
925
Avec lunettes de soleil, comme cette jeune fan de l'Islande. NIVIERE/SIPA
1025
Admirez le sens du détail de ce fan de l'Albanie et son aigle à deux têtes impeccable.  MARTIN BUREAU / AFP
1125
Cet homme avait plus de place sur son crâne que sur son visage pour peindre le drapeau slovaque. LEON NEAL / AFP
1225
Les fans de foot aiment particulièrement arborer de fiers couvre-chefs. Un coq pour la France. THIBAULT CAMUS / AP / SIPA
1325
Un chapeau patriote pour ce fan tchèque. DPI / NURPHOTO / AFP
1425
Une cagoule-jonquille chez ce supporter gallois. VLADIMIR PESNYA / SPUTNIK / AFP
1525
Une traditionnelle cervelière pour cet Anglais. PAUL ELLIS / AFP
1625
Un parapluie pour l'Italie. VINCENZO PINTO / AFP
1725
Une chapka aux couleurs de l'Armée rouge pour ce Russe. BERTRAND LANGLOIS / AFP
1825
Un demi-ballon pour ce Polonais enthousiaste. TOBIAS SCHWARZ / AFP
1925
Un casque à pointes molles pour un fan irlandais. MIGUEL MEDINA / AFP
2025
Il y a ceux qui préfèrent les perruques, comme ce Suisse. FRANCOIS LO PRESTI / AFP
2125
Ou comme ce Suédois. Mais lui a poussé le sens du détail au point de porter aussi des lentilles de couleur. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
2225
Cette Allemande supporte la Mannschaft en battant des cils. PIXATHLON/SIPA
2325
Ces deux supportrices de la Croatie portent écharpe et casquette, mais surtout des damiers sur les ongles. CATHERINE STEENKESTE / SIPA
2425
Enfin, il y a ceux qui passent incognito. Ce diable belge par exemple. SIPA
2525
Et ce fan du Portugal, cousin de l'homme invisible. JEFF PACHOUD / AFP