Tensions chez les Bleues : "L'équipe de France est très cohérente dans les matchs, un peu moins entre les matchs", regrette le président de la FFF

La capitaine de l'équipe de France de football, Amandine Henry, a formulé des critiques concernant le management de la sélectionneuse, Corinne Diacre, qu'elle juge autoritaire. Noël Le Graët déplore l'absence d'"une union totale".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football. (FRED TANNEAU / AFP)

Après les déclarations de la capitaine des Bleues, Amandine Henry, qui critiquait la gestion de l'équipe par la sélectionneuse Corinne Diacre, le président de la Fédération française de football réagit sur franceinfo, lundi 16 novembre : "Je regrette bien entendu ce genre de déclarations. Je regrette aussi qu'il n'y ait pas une union totale", explique Noël Le Graët. Pour lui, "l'équipe de France est très cohérente dans les matchs, un peu moins entre les matchs".  se projette déjà sur le prochain match de qualification pour l'Euro 2022, le 27 novembre face à l'Autriche : "Ce match j'espère qu'on le gagnera et qu'on aura le temps ensuite de bavarder", ajoute le président de la FFF.

franceinfo : Êtes-vous surpris par ces déclarations de la capitaine des Bleues ?

Noël Le Graët : Oui, j'étais un peu étonné que ça prenne cette ampleur. Du reste, je savais parfaitement bien que ce n'était pas le grand amour, mais à mon avis ça ne mérite pas autant de lignes. C'est l'équipe de France, on doit toujours protéger le maillot. Mais on ne peut pas faire le reproche à Amandine [Henri] de ne pas avoir joué le jeu avec l'équipe de France depuis tout le temps. C'est quelqu'un que j'estime, que j'aime bien, qui est toujours très volontaire et l'une des meilleures joueuses à ce poste. Après, qu'il y ait un différend avec le coach, ça arrive quelques fois. Je regrette bien entendu ce genre de déclarations. Je regrette aussi qu'il n'y ait pas une union totale. Mais enfin ce que je constate, c'est qu'il reste un seul match, et que si les filles gagnent elles sont aussi qualifiées. Et Corinne [Diacre] n'a pas perdu un seul match depuis 18 ou 19 matchs, je crois. L'équipe de France est très cohérente dans les matchs, entre les matchs un peu moins. Mais en tout cas, les stages se passent toujours bien à Clairefontaine. Les rencontres, elles sont toutes très volontaires. Je pense que l'ambiance entre les filles lorsqu'elles sont ensemble est tout à fait acceptable, et même agréable.

Dans ses déclarations, Amandine Henry parle d'une situation qui dure depuis plusieurs mois, voire depuis la déception du dernier Mondial en France, il y a plus d'un an. Que comptez-vous faire en tant que président de la Fédération française de football ?

Le rôle d'un président, c'est de défendre les joueuses, de défendre le coach. Et lorsque, effectivement, ça exagère, il doit prendre ses responsabilités. Il y a eu des problèmes, on ne peut pas le nier, ce ne sont pas non plus des inventions de journalistes. Peut-être qu'il y a eu une déception, c'est sûrement une déception collective. Ça ne tient à rien mais je pense que les États-Unis étaient meilleurs que nous ce jour-là. Ça reste la meilleure équipe du monde, donc il n'y a pas de honte à perdre face à une telle équipe. Mais je dis que pour l'instant c'est une compétition dans laquelle on est en tête, il nous manque une victoire contre l'Autriche dans huit jours. Donc on va préparer ce match avec beaucoup d'attention.

La capitaine des Bleues, Amandine Henry, doit elle être sur la liste des sélectionnées de ce match France-Autriche, décisif en vue d'une qualification à l'Euro 2022 ?

C'est au coach de mettre toujours la meilleure équipe possible. Elle se punirait toute seule, ou elle punirait la France, ce qui est plus grave, si elle prenait des décisions qui ne sont pas conformes aux qualités des joueuses. On a un match qualificatif, ce n'est pas un match amical. Sur un match amical on peut très bien faire ce que l'on veut, sur la période des essais, tout ça c'est normal. Mais là on devrait avoir l'équipe A, c'est-à-dire les meilleures. Donc ce match j'espère qu'on le gagnera et qu'on aura le temps ensuite de bavarder puisque les prochaines rencontres n'auront lieu qu'au mois de mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.