Ligue des nations : Belgique-France, "une parenthèse enchantée" pour Didier Deschamps

Les Bleus ont participé, mercredi, à un dernier entraînement au Juventus Stadium avant d’affronter la Belgique jeudi soir (20h45).

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Turin - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les Bleus à l'entraînement dans le Juventus Stadium, le 6 octobre (DIRK WAEM / BELGA MAG)

Le parfum des grandes compétitions est de retour. Trois mois après sa défaite en huitièmes de finale de l’Euro face à la Suisse (3-3, 4-5 aux t.a.b.), l’équipe de France va de nouveau participer à la phase finale d’une grande compétition internationale, jeudi 7 octobre face à la Belgique (20h45). À la veille de cette demi-finale, le capitaine Hugo Lloris a confirmé l’impatience du groupe : "L’énergie est positive, on sent qu’il y a de l’enjeu et on se prépare avec de la motivation pour réaliser une grande performance."

Le capitaine des Bleus s’est exprimé à distance - pour le retour des conférences de presse en visio - dans le Juventus Stadium de Turin, où les 23 Français sélectionnés ont atterri mercredi midi. Après un tour par leur hôtel dans le centre de la capitale piémontaise, les Tricolores ont foulé la pelouse de la Juventus Turin en fin d'après-midi, sous un grand soleil, pour un dernier entraînement.

Déterminés et physiquement prêts

Sous l’œil des journalistes, les vingt joueurs de champ se sont entraînés normalement, sans pépin physique. Une rareté, par rapport aux derniers rassemblements de l’équipe de France... Le sélectionneur pourra donc compter sur l’ensemble de son groupe demain soir et titulariser à nouveau le trio d’attaque Kylian Mbappé-Karim Benzema-Antoine Griezmann, qui avait déçu début septembre.

Mais après ces performances assez ternes de la rentrée, hormis la victoire contre la Finlande (2-0), la motivation semble toute autre. Lloris a confirmé que "l’enjeu de cette demi-finale joue beaucoup, face à un adversaire aussi prestigieux et avec l’opportunité de remporter un trophée." Exit les matchs de qualification à la Coupe du monde 2022 donc, place à une équipe de France bien plus déterminée pour cette demi-finale.

"Il y a un objectif clair"

"Je considère ce Final 4 comme une parenthèse enchantée. On a tout fait pour se qualifier", a indiqué de son côté Didier Deschamps. Le sélectionneur a souligné le fait que "les joueurs, quand il y a un tel match à jouer, ça leur plaît plus que de disputer certaines rencontres parce qu’il y a un objectif clair". Qui consiste à rejoindre en finale l’Espagne ou l’Italie, les deux autres sélections engagées dans ce dernier carré de la Ligue des nations et qui s’affrontent mercredi soir à Milan.

"Il y a un titre en jeu", a rappelé Deschamps. Un trophée à ramener de San Siro dimanche, et qui aiderait forcément à digérer la déception de l’Euro avec l’élimination face à la Suisse. Mais pour cela, il faudra battre des Belges revanchards, qui n’ont certainement pas oublié leur défaite face aux Bleus (0-1) lors du Mondial 2018. En demi-finales, déjà.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Didier Deschamps

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.