Un jour, un joueur : Rafael Marquez, le vétéran mexicain soupçonné de complicité avec des trafiquants de drogue

À 39 ans, Rafael Marquez dispute la cinquième et ultime Coupe du monde de sa carrière. Un voyage en Russie qu'il a failli rater, en raison de ses démêlés judiciaires avec les États-Unis.

Ce n'est pas pour ses performances sportives mais pour ses sérieux ennuis judiciaires que Rafael Marquez, défenseur de la sélection mexicaine de football, fait beaucoup parler à l'occasion de cette Coupe du monde 2018. Il a d'ailleurs failli ne pas pouvoir participer à la compétition. Mais il participera bien au match qui oppose, dimanche 17 juin, le Mexique à l'Allemagne, dans le groupe F.

Comptes bancaires gelés, lâché par ses sponsors...

Rafael Marquez est accusé par les États-Unis de jouer un rôle de prête-nom pour un trafiquant de drogue. Depuis un an, l'agence du département du trésor américain ne lâche plus le footballeur : il ne peut plus se rendre aux États-Unis et ses comptes bancaires ont été gelés. Une image sérieusement ternie. Les sponsors de la sélection mexicaine lui ont demandé de s'entraîner avec des maillots vierges, pour ne pas être associés à cette embarrassante affaire. Enfin, Rafael Marquez ne peut plus s'exprimer devant la presse.

Une réputation ternie après une carrière exemplaire

Rafael Marquez est donc un paria. Et pourtant, il reste un pilier de la sélection. Il en est parfois le capitaine. Il s'apprête d'ailleurs à devenir seulement le quatrième joueur à disputer cinq Coupe du monde. Une statistique impressionnante et une expérience énorme. Au cours de ses 21 ans de carrière, Rafael Marquez a remporté à deux reprises la Ligue des champions. Il prendra sa retraite à l'issue de la compétition en Russie.

Le défenseur mexicain Rafael Marquez
Le défenseur mexicain Rafael Marquez (HECTOR VIVAS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)