VIDÉO."Et si Pogba avait raison" contre "les éléments conservateurs ?", s'interroge Jacques Vendroux

Le patron des sports de Radio France, invité de franceinfo mardi pour le bilan de la Coupe du monde, a reconnu que "la fraîcheur" de Paul Pogba était positive dans l'équipe des Bleus. 

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

"J'ai chambré Pogba en lui demandant s'il ne pouvait pas arriver sur le terrain avec des cheveux normaux, pas un jour rouges, pas un jour bleus", a confié Jacques Vendroux, le responsable du service des sports de Radio France sur franceinfo mardi 17 juillet. "Mais je me demande si ce n'est pas lui qui raison", a concédé le journaliste, après la Coupe du monde

L'insouciance bénéfique

Paul Pogba, milieu de terrain dans l'équipe de France de football, s'est montré chanteur et ambianceur lors de la réception à l'Élysée, lundi, au retour de la finale remportée à Moscou. Lui reprochant parfois ses coiffures colorées par le passé, Jacques Vendroux se dit qu'il s'est peut-être trompé. "Je me demande si ce n'est pas lui qui a raison, même si moi ça m'énervait. Je me demande si je ne me suis pas trompé. Il a apporté de la fraicheur, de la folie, de l'insouciance", a reconnu le journaliste. Il est provocateur. Peut-être qu'on avait des éléments conservateurs avant."

Jacques Vendroux, qui a commenté sa dernière Coupe du monde, dit aussi avoir été séduit par phénomène Kylian Mbappé : "On n'a jamais vu ça sauf que je me permettrais d'être prudent parce qu'il a 19 ans." Pour autant, "c'est un merveilleux joueur". Selon le journaliste, il peut aller très loin parce qu'il est très bien entouré par sa famille. "C'est costaud, c'est du sérieux. Il ne bouge pas une oreille", a-t-il expliqué.

Jacques Vendroux, responsable du service des sports de Radio France, invité de franceinfo mardi 17 juillet 2018.
Jacques Vendroux, responsable du service des sports de Radio France, invité de franceinfo mardi 17 juillet 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)