Coupe du monde 2018 : sur Twitter, des femmes dénoncent des agressions sexuelles subies le soir de la victoire

Mains aux fesses, baisers forcés, attouchements... Plusieurs internautes racontent avoir été victimes de violences sexuelles en marge des fêtes célébrant le sacre des Bleus, dimanche soir. 

Des supporters célébrent la victoire de la France en Coupe du monde; le 15 juillet 2018 à Paris. 
Des supporters célébrent la victoire de la France en Coupe du monde; le 15 juillet 2018 à Paris.  (SAMUEL BOIVIN / CROWDSPARK / AFP)

"On va uniquement garder le positif de cette journée, en oubliant le gars qui a essayé de m'embrasser de force." Sur Twitter, lundi 16 juillet, les messages d'euphorie suivant l'exploit des Bleus en Coupe du monde de football ont laissé place à d'autres types de témoignages. Plusieurs dizaines de femmes ont pris la parole sur le réseau social, afin de dénoncer le harcèlement et les agressions sexuelles qu'elles ont subis dimanche soir, lors des festivités organisées après la victoire. 

Une internaute, "Kateya" sur Twitter, a recensé plusieurs de ces témoignages dans un thread. "Je vous laisse observer la soirée horrible que la délicatesse masculine a fait passer à beaucoup trop de femmes hier soir", écrit-elle, avant de publier les différents récits. 

"Il y a un mec alcoolisé qui vient me foutre la main au cul tout en essayant de m'embrasser de force", raconte ainsi l'une d'entre elles. "Je le repousse, il me prend par le cou en me disant 'c'est la victoire, qu'est-ce que tu attends ?'"  Baisers forcés, frotteurs, attouchements... Ces témoignages révèlent de multiples cas d'agressions sexuelles le soir de la victoire des Bleus, dans les rues comme dans les bars. 

Des agressions dans la fan zone et sur les Champs-Elysées

Parmi ces messages publiés sur Twitter, bon nombre d'entre eux relatent des violences sexuelles subies dans les fan zones installées pour la finale ou avenue des Champs-Elysées, où des centaines de milliers de personnes sont venues célébrer le succès de la France après le coup de sifflet final dimanche. 

"Je remercie le mec qui va sûrement pourrir mes pensées pendant un moment, qui en profite pour me tripoter mon sexe et mes fesses pendant que j'étais à moitié inconsciente sur les Champs-Elysées", réagit une femme sur le réseau social. "Je suis mal, très mal", confie-t-elle. 

Une autre femme témoigne de son expérience dans la fan zone de Lyon (Rhône), dimanche en fin de journée. "J'ai essayé de sortir de la foule parce que je n'en pouvais plus, je tenais à peine sur mes jambes en essayant de m'extirper de là et je me suis pris des mains au cul tout le long", raconte-elle. "J'avais envie de pleurer d'énervement." 

Dans une autre fan zone, "un mec m'a prise par la taille et m'a touché les fesses", abonde une deuxième internaute. "Au prochain but, elle est pour moi", lui aurait dit l'homme qui l'a agressée juste après.  

"Je marche tranquille, on me met cinq mains aux fesses"

Plusieurs femmes ont également décrit des attouchements subis en pleine rue. "Je marche tranquille, on me met cinq mains aux fesses et on vient m'embrasser sur la joue", peut-on lire dans un message relayé par "Kateya" sur Twitter. A Paris, "tu te fais siffler cinq fois en 10 minutes, il y a un vieux qui m'a même touché les fesses", poursuit une autre femme. 

"J'ai cru me faire violer en plein milieu des Grands Boulevards", raconte une internaute ayant elle aussi fêté la prouesse de l'équipe de France dans les rues de la capitale. "Juste après la victoire des Bleus", elle affirme qu'un supporter l'a agressée sexuellement en pleine rue. 

Il m'a embrassée de force en mettant sa langue dans ma bouche alors que je le repoussais violemment, me touchait les seins et a touché mon entrejambe pendant que je me débattais.une internautesur Twitter

Cette même femme relate ensuite l'inaction des – nombreuses – personnes qui l'entouraient ce soir-là. "Il y avait des centaines de personnes autour et tout le monde a vu, ils ont ri et certains se sont approchés en riant, en criant 'On est les champions'", explique-t-elle. "Ça a duré longtemps et quand il a fini par me lâcher, personne n'est venu m'aider alors que j'étais à terre en pleurs." 

"J'ai senti une main se glisser sous ma jupe"

D'autres voix se sont également élevées pour dénoncer des agressions dans des bars, où bon nombre de supporters ont fêté la victoire française. Une jeune femme raconte comme un homme s'est "déshabillé devant [elle] dans les toilettes d'un bar en [lui] demandant de le rejoindre"

"Moi, c'était au troisième but de la France", poursuit une autre internaute. "C'était le feu dans le bar où j'étais, on était collés les uns aux autres mais j'étais contente donc je sautais de joie", se souvient cette femme. C'est à ce moment précis qu'un homme a commencé à l'agresser. "J'étais horrifiée, je suis restée stoïque pendant un long moment", relate-t-elle.

Contactés par franceinfo, la préfecture de police et le parquet de Paris affirment ne pas avoir d'informations à ce sujet à ce jour.