Feuilleton : souvenirs d'un été bleu (1/5)

France 2 s'intéresse cette semaine à la victoire des Bleus en Coupe du Monde de football, en 1998. Le pays basculait dans une frénésie collective, une parenthèse hors du temps.

La victoire des Bleus, la liesse. Côtoyer les joueurs de très près ou les apercevoir au travers d'un écran de télévision. Cette équipe de France a marqué une génération de Français. 2018, c'est le temps des souvenirs et des retrouvailles. L'histoire commence sous le soleil de la Méditerranée. Parler de Marseille (Bouches-du-Rhône) et du foot, c'est étirer une série de clichés. Mais c'est un fait : la passion et la ferveur populaire submergent la ville entière les soirs de match. Jouer une Coupe du Monde dans son pays : un rêve pour les supporters et les joueurs français. Les Bleus débarquent à Marseille le 11 juin et cherchent encore l'adhésion. Thuram, Guivarc'h et surtout Zidane, l'enfant du pays.

La vie s'interrompait à chaque match

Durant quatre semaines, les matchs se vivent dans les rues, dans les bars, en famille, entre amis. Jean-Louis Pacull est journaliste, commentateur radio à Marseille. Aujourd'hui à la retraite, il a suivi le foot pendant plus de trente ans. France 98 : la vie s'interrompait à chaque match. 12 juin 1998 : ce premier match marque le début de l'aventure. Les visages sont connus : Lizarazu, Barthez, Deschamps. L'équipe de France gagne son premier match 3-0. Premières scènes de joie dans les rues ; plusieurs milliers d'autres suivront.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aimé Jacquet lors du quart de finale de Coupe du monde entre la France et l\'Italie, le 3 juillet 1998.
Aimé Jacquet lors du quart de finale de Coupe du monde entre la France et l'Italie, le 3 juillet 1998. (OLIVIER LEJEUNE / MAXPPP TEAMSHOOT)