Don du sang : les stocks victimes du mondial 2018 ?

L'Établissement français du sang a tiré la sonnette d'alarme. Les dons manquent et la Coupe du monde 2018 pourrait avoir sa part de responsabilité.

Il y a urgence à donner son sang. 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades ou des accidentés. Or, le stock actuel n'est que de 11 jours, soit trois jours de moins que l'an dernier à la même époque. "L'année dernière, on n'avait pas eu ce décrochage entre le 15 juin et le 15 juillet", constate le docteur François Charpentier, qui évoque la possibilité d'un lien direct entre la Coupe du monde 2018 et le manque de donneurs.

La région parisienne plus impactée que les autres

Le don doit absolument être régulier, car la durée de vie des produits sanguins est limitée : cinq jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges. La région parisienne est la plus touchée par le manque de mobilisation. Alors sur la place de la Bastille, l'Établissement français du sang a installé un chapiteau et incite Parisiens et touristes à entrer. Plus détendus depuis qu'ils sont champions du monde, les Français devraient à nouveau penser à donner leur sang. L'an dernier, la collecte près des plages avait eu un franc succès. Depuis quelques jours, des camions y attendent déjà les donneurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme donne son sang à Tours (Indre-et-Loire), le 21 décembre 2017.
Une femme donne son sang à Tours (Indre-et-Loire), le 21 décembre 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)