Cet article date de plus de dix ans.

Coupe du monde : la pelouse de Manaus peinte en vert pour cacher la misère ?

Les photos d'un jardinier armé d'un pulvérisateur inquiètent la presse britannique et les réseaux sociaux.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La pelouse du Stade de Manaus (Brésil), photographiée le 10 juin 2014. (COLIN DRONIOU / AFP)

L'état de la pelouse de l'Arena Amazonia, à Manaus, inquiète Anglais et Italiens, qui doivent s'y affronter samedi 14 juin pour leur début dans cette Coupe du monde. En début de semaine, les photos de larges bandes jaunâtres striant la pelouse avaient déclenché une première polémique.

A la veille du match, des images d'un jardinier brésilien armé d'un pulvérisateur ont provoqué la colère de la presse anglaise. Que contenait le mystérieux engin ? Selon une journaliste de la BBC, présente sur place, l'homme était tout simplement en train de recouvrir le terrain de peinture verte. "Voilà pourquoi le terrain a l'air bien mieux aujourd'hui : ils le recouvrent de peinture", a-t-elle tweeté.

Le flegme de la Fédération anglaise

Aucune information n'est venue confirmer ses dires. Il pourrait tout aussi bien s'agir d'un engrais ou d'un autre produit. La BBC (en anglais) relève que la Fédération anglaise (FA) n'a pas jugé nécessaire d'envoyer quelqu'un inspecter la pelouse et qu'un rapport du Sports Turf Research Institute (STRI), un institut qui travaille à la fois avec la FIFA et la FA, estime que le terrain est praticable.

En tout état de cause, la FA a choisi de faire preuve de pragmatisme, poursuit la BBC. La pelouse sera aussi mauvaise pour l'Italie que pour l'Angleterre. Et il est de toute façon trop tard pour la remettre en état.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.