Coupe du monde : la fête à Nice gâchée par un mouvement de panique

À Nice, la place Masséna s'est enflammée mardi 10 juillet après la victoire des Bleus en demi-finale de la Coupe du monde. Mais un mouvement de panique a perturbé la fête.

France 3

La fête continue à Nice (Alpes-Maritimes) mardi 10 juillet, d'où s'exprime le journaliste de France 3 Laurent Verdi. Pourtant, cours Saleya, juste après le but de l'équipe de France face à la Belgique, une bagarre a éclaté, provoquant un mouvement de panique sur plusieurs centaines de mètres. Des centaines de personnes ont été impliquées. Elles se sont réfugiées dans les restaurants et les bars.

Le spectre des attentats

Selon le dernier bilan des pompiers, une trentaine de personnes a été blessée. Plusieurs d'entre elles ont expliqué à France 3 Côte d'Azur avoir été piétinées et s'être retrouvées sur des bris de verre. Même si elles veulent retenir la qualification de la France, elles souhaitent lors de la retransmission de la finale de la Coupe du monde dimanche 15 juillet sur écran géant une présence policière plus importante pour parer à ce genre d'événement traumatisant dans une ville marquée par les attentats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une terrasse de bar dévastée après un mouvement de foule, le 10 juillet 2018, à Nice (Alpes-Maritimes).
Une terrasse de bar dévastée après un mouvement de foule, le 10 juillet 2018, à Nice (Alpes-Maritimes). (MAXPPP)