Coupe du monde : et si l'ascension de Giroud, déjà quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, passait par le Pérou ?

Pour leur deuxième match au Mondial, les Bleus affronteront le Pérou. Reste à savoir si le onze de départ sera reconduit ou si le sélectionneur permettra à Olivier Giroud une offensive d'entrée de jeu.

Olivier Giroud, avec les Bleus, lors du match contre l\'Australie au Mondial, le 16 juin 2018.
Olivier Giroud, avec les Bleus, lors du match contre l'Australie au Mondial, le 16 juin 2018. (MAXPPP)

À deux jours du deuxième match de l’équipe de France en Coupe du monde de football face au Pérou, jeudi 21 juin, se pose la question de la feuille de match. Le sélectionneur Didier Deschamps gardera-t-il la formation qui a livré un match moyen contre l'Australie ou remettra-t-il d'entrée, à la pointe de l'attaque, Olivier Giroud, un joueur qui ne laisse pas indifférent ?

Un attaquant à la fois critiqué et désiré

Olivier Giroud s’entraînait encore lundi avec le front couvert par un bandeau, souvenir du dernier match de préparation des Bleus face aux États-Unis, le 9 juin. Un choc, tête contre tête avec un adversaire, lui a valu six points de suture. Les coups, les chocs, l'attaquant les encaisse. Critiqué dès qu’il joue, mais désiré dès qu’il est absent, ce résumé est accepté et même assumé par l'attaquant de Chelsea. "Ça m’a suivi tout au long de ma carrière, c’est quelque part mon destin, admet-il avec fatalisme. Je m’en suis bien servi, je me suis nourri de tout ça pour grandir en tant qu’homme, en tant que joueur."

En équipe de France, l'attaquant de 31 ans a marqué autant de buts que Zinédine Zidane, soit 31 en 75 sélections. Au palmarès, il est aussi le quatrième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. Sans les critiques qui le visent, serait-il allé si haut ? L'interrogation ne le trouble pas. "Ce sont des moments importants qui, soit te permettent d'évoluer, de passer un cap, soit de baisser la tête, confie le joueur. Moi, j’ai décidé d’accueillir ça comme une sorte de défi, un challenge."

Remplaçant face à l’Australie, il a fait une entrée remarquée. C’est un attaquant précieux, reprend son coéquipier des Bleus, Lucas Hernandez. "C’est un joueur très important. Quand il n’est pas là, on le sent", affirme le défenseur qui rempile à l'Atlético Madrid. Durant le Mondial 2018, Olivier Giroud pourrait grimper encore dans la hiérarchie des buteurs. Mais l'ascension serait bien plus aisée s'il débutait les matches…