Coupe du monde 2018 : pourquoi vous allez voir tout le monde porter le maillot du Nigeria cet été

Les Super Eagles ne passeront peut-être pas le premier tour du Mondial, mais ils se sont découvert de nombreux fans improvisés grâce à leur tenue, qui est déjà en rupture de stock.

Les joueurs du Nigeria avant un match de préparation à la Coupe du monde contre l\'Angleterre, à Londres, le 2 juin 2018.
Les joueurs du Nigeria avant un match de préparation à la Coupe du monde contre l'Angleterre, à Londres, le 2 juin 2018. (JOHN SIBLEY / REUTERS)

Elles ne sauront peut-être pas plus que vous qui sont Wilfred Ndidi ou Alex Iwobi. Mais lors de la Coupe du monde 2018, vous allez sûrement croiser beaucoup de personnes avec le maillot de l'équipe du Nigeria. Vous en doutez ? Vendredi 1er juin, jour de sa sortie, la tenue officielle, estampillée Nike, était déjà épuisée en France. Et, à Londres, on faisait la queue jusqu'à l'extérieur des magasins pour se la procurer. Sur Ebay, certains le proposent désormais à trois voire quatre fois son prix d'origine. Alors que l'équipe fait son entrée dans la compétition, samedi 16 juin contre la Croatie, la "hype" est à son comble.

Look 90's et coloris "audacieux"

Les différents magasins Nike dans le monde entier ont demandé, au total, plus de trois millions de maillots du Nigeria à leur maison mère, a expliqué le vice-président de la fédération nigériane à ESPN"Ils nous ont dit que leur tenue qui se vendait le mieux était celle du Nigeria", a assuré Shehu Dikko. Au Royaume-Uni, où vit une forte communauté nigériane, le Sun a même écrit un article pour expliquer comment se la procurer. En France, la tunique à 85 euros est indisponible en ligne depuis les heures qui ont suivi son lancement, de même que toute la gamme de vêtements qui l'accompagne. "Vous ne m'appelez pas par hasard. On a beaucoup, beaucoup de demandes", confirme à franceinfo un vendeur d'un magasin de sport parisien qui a fait l'erreur de ne pas en commander, n'anticipant pas le phénomène. Sur Twitter, certains comparent la difficulté pour obtenir cette tunique fluo aux obstacles rencontrés par des élèves sur le logiciel Parcoursup.

Mais pourquoi un tel enthousiasme ? Si le look du maillot nigérian laissera perplexes certains adeptes de la sobriété vestimentaire, "tous les ingrédients sont réunis" pour en faire un phénomène, explique à franceinfo Pascal Monfort, qui dirige le bureau de tendances REC. Sa couleur vert fluo est la marque d'un style "audacieux et hyper optimiste". Ses motifs en dents de scie plairont à un public qui recherche tout sauf la discrétion et s'inspirent de l'exubérance des années 1990, "la décennie en mode chez les jeunes branchés", tout en la modernisant.

Le joueur nigérian Kenneth Omeruo intervient devant l\'Anglais Harry Kane lors d\'un match amical à Londres, le 2 juin 2018.
Le joueur nigérian Kenneth Omeruo intervient devant l'Anglais Harry Kane lors d'un match amical à Londres, le 2 juin 2018. (JOHN SIBLEY / REUTERS)

Pour les grosses équipes, des maillots standardisés

Nike surfe aussi sur l'image positive de l'Afrique, "perçue comme le continent jeune, d'avenir, et donc inspirant", estime cet observateur des tendances. "Ce maillot, c'est l'Afrique", acquiesce un vendeur du magasin Football Planet à Suresnes (Hauts-de-Seine), pour qui le motif "a un côté 'pagne' que les gens ont aimé". Au sein de ce continent, le Nigeria est une valeur porteuse, grâce notamment à la musique : une des incarnations de Nike dans le monde artistique est le rappeur britannique Skepta, d'origine nigériane, et la marque a mis en scène le chanteur nigérian Wizkid au côté de joueurs pour présenter son maillot. Une façon, aussi, d'intéresser au-delà du milieu des inconditionnels du ballon rond : "Chez les fans de mode, le maillot de foot est de plus en plus dans l'air du temps", rappelle Pascal Monfort.

Sur les réseaux sociaux, certains fans regrettent que leur équipe, ou leur club, ne bénéficient pas de créations aussi osées. Surtout quand on voit les tenues des équipes favorites du Mondial. Ainsi, la France a hérité d'une tunique bleue assez classique, et sa seule originalité – des manches striées d'un bleu plus clair – est partagée avec plusieurs autres nations.

Les Français Nabil Fekir, Antoine Griezmann et Djibril Sidibé lors d\'un match amical contre l\'Irlande au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mai 2018.
Les Français Nabil Fekir, Antoine Griezmann et Djibril Sidibé lors d'un match amical contre l'Irlande au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mai 2018. (FRANCK FIFE / AFP)

"Aujourd'hui, Nike réplique le même design sur les grosses équipes", une manie partagée par ses concurrents, "pour des raisons de cohérence, et parce qu'ils bénéficient parfois de nouvelles techniques au niveau du textile, avec lesquelles on ne peut pas forcément tout faire", pointe Pascal Monfort. Il est aussi moins cher de décliner les mêmes modèles en de nombreuses couleurs. Pour sortir du lot au Mondial, Nike a donc tout misé sur une seule nation, qui n'est pas parmi les favorites mais qui lui laissait plus de liberté. 

Le Nigeria, une "deuxième équipe" idéale

Mais cet engouement soudain est aussi accompagné de critiques sur Twitter : le maillot du Nigeria est tellement tendance qu'il est récupéré par des fans de mode qui ne savent rien de l'équipe ni du pays.

Mais c'est mal comprendre le marché des maillots de football en 2018. "Franchement, les gens n'achètent plus forcément les maillots de leur nation, ils font leur choix pour la beauté", sourit le vendeur du magasin Football Planet de Suresnes, qui vend aussi beaucoup d'exemplaires du maillot coloré de la Colombie et de l'imprimé "lion" du Sénégal. Et puis le Nigeria a le potentiel parfait pour être la seconde équipe de nombreux supporters : elle n'est rivale de personne d'autre parmi les favoris, et "les outsiders comme elle bénéficient souvent d'un fort capital sympathie", estime Pascal Monfort. Donc ne vous étonnez pas si votre petit neveu fan de streetwear se met à vibrer devant les matchs des Super Eagles : ce sera peut-être grâce à un maillot.