Coupe du monde 2018 : le triplé de Ronaldo, les stades à moitié vides, les malheurs du Maroc... Ce qu’il faut retenir de la deuxième journée

Franceinfo vous résume la deuxième journée de la Coupe du monde, marquée notamment par le match fou entre l'Espagne et le Portugal.

Les Portugais fêtent le deuxième des trois buts de Cristiano Ronaldo lors du match du premier tour de la Coupe du monde contre l\'Espagne, le 15 juin 2018 à Sotchi (Russie).
Les Portugais fêtent le deuxième des trois buts de Cristiano Ronaldo lors du match du premier tour de la Coupe du monde contre l'Espagne, le 15 juin 2018 à Sotchi (Russie). (NELSON ALMEIDA / AFP)

La deuxième journée de la Coupe du monde, vendredi 15 juin, a tenu toutes ses promesses avec des buts, du suspense et un très grand match entre le Portugal et l'Espagne. Si vous avez manqué cette nouvelle journée, voici notre résumé.

Les résultats du jour

Egypte-Uruguay : 0-1. Les Uruguayens ont beaucoup tenté et beaucoup raté avant de marquer, grâce à un but de la tête de José Gimenez en toute fin de match (89e). Les supporters de l'Uruguay ont dû être patients : ils ont assisté à trois grosses occasions gâchées par Luis Suarez et à un magnifique coup franc sur le poteau d'Edison Cavani. Du côté égyptien, la star Mohamed Salah, pas encore tout à fait remis de sa blessure à l'épaule, a assisté à la défaite des siens depuis le banc de touche. 

Maroc-Iran : 0-1. Dominés par le Maroc, les Iraniens ont fait le dos rond pendant la majeure partie du match avant de réussir à s'imposer sur le fil (94e minute). Le malheureux Bouhaddouz, entré quelques minutes plus tôt sur le front de l'attaque marocaine, a repris de la tête, dans son propre but, un coup franc excentré, ce qui a provoqué l'explosion de joie iranienne. Un petit hold-up pour l'Iran qui démarre la compétition de la meilleure des manières. 

Espagne-Portugal : 3-3. Un match fou. Le choc entre les deux voisins ibériques a tenu toutes ses promesses. Par deux fois, Diego Costa a répondu à Cristiano Ronaldo pour permettre à l'Espagne de rester dans le match. Puis sur une superbe frappe de Nacho, les espagnols ont pris l'avantage. Il pensait tenir la victoire jusqu'à l'égalisation de Ronaldo, qui signe au passage un triplé dans ce match fou. 

La phrase qui nous a touchés

"Désormais, je suis l'idiot, mais je vais gérer la situation", a réagi Aziz Bouhaddouz, après la défaite de son équipe, le Maroc, face à l'Iran (0-1). L'attaquant marocain, entré en jeu quelques minutes avant, a propulsé le ballon de la tête dans ses propres filets à la 94e minute de jeu. Une défaite douloureuse pour les Marocains qui ont dominé le match. "C'est un moment amer pour moi. Malheureusement, cela arrive dans le football. Aujourd'hui, ça m'est arrivé. Je veux m'excuser pour l'équipe, les fans et les 35 millions de personnes au Maroc", a-t-il ajouté. 

Le tweet qui nous a interpellés

Avec le match entre le Maroc et l'Iran, les téléspectateurs ont pu constater à regret le retour d'un instrument proche des Vuvuzelas pour ce mondial en Russie. L'occasion pour cet internaute de faire un trait d'esprit pour alerter sur la situation des minorités sexuelles en Russie. 

L’homme du jour

Il est au rendez-vous de cette Coupe du monde. Cristiano Ronaldo a marqué un triplé face à l'Espagne (3-3). L'attaquant portugais est ainsi devenu le quatrième joueur de l'histoire du football à marquer dans quatre Coupes du monde consécutives, après le Brésilien Pelé et les Allemands Miroslav Klose et Uwe Seeler. Cela méritait bien une célébration de but étrange : le joueur du Real Madrid s'est frotté le menton en faisant la moue pour fêter son premier but.

Cristiano Ronaldo célèbre son premier but face à l\'Espagne, le 15 juin 2018, à Sochi  en Russie.
Cristiano Ronaldo célèbre son premier but face à l'Espagne, le 15 juin 2018, à Sochi  en Russie. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

L’image qu’il n’est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Comme pour de nombreux matchs à Roland-Garros, les tribunes des matchs de ce mondial apparaissent à moitié vides. Après la rencontre Egypte-Uruguay,  à l'Ekaterinburg Arena, la Fifa a d'ailleurs annoncé lancer une enquête pour comprendre les raisons de cette désertion. Les places mises en cause doivent normalement être uniquement vendues à des personnes de nationalité russe, et la Fifa a assuré que la quasi-totalité des billets avait été vendus pour ce match.

La stat à sortir pour briller demain à la machine à café

Série noire pour le Maroc. Après vingt ans d'absence en Coupe du monde, le retour du royaume du Maroc ne s'est pas bien passé avec une défaite 1-0 face à l'Iran. En cinq participations, les Marocains n'ont jamais gagné leur premier match lors d'un mondial, comme le souligne Opta. Dans le même temps, c'est seulement la deuxième victoire en Coupe du monde pour l'Iran, après leur victoire en 1998 contre les Etats-Unis (2-1).

Qu’est-ce qu’on mate (et qu’on zappe) demain

Samedi, impossible de rater le match de l'équipe de France face à l'Australie, dès 12 heures. Vous pouvez également passer un moment devant le match entre l'Argentine et l'Islande (15 heures). Il est possible en revanche de faire l'impasse sur les rencontres Pérou-Danemark (18 heures) et Croatie-Nigeria (21 heures)... sauf si vous êtes déjà accro à cette Coupe du monde.