Coupe du monde 2018 : Belgique, Allemagne, Mexique... On regarde quoi (et on zappe quoi) samedi ?

Franceinfo vous présente le programme de cette dixième journée du Mondial.

Kevin De Bruyne, le milieu de terrain belge, durant la rencontre de la Coupe du monde Belgique-Panama, lundi 18 juin 2018, à Sotchi (Russie).
Kevin De Bruyne, le milieu de terrain belge, durant la rencontre de la Coupe du monde Belgique-Panama, lundi 18 juin 2018, à Sotchi (Russie). (BRUNO FAHY / BELGA MAG)

Championne du monde en titre, l'Allemagne doit réagir face à la Suède. La sélection de Joachim Löw n'a plus le droit à l'erreur si elle veut se qualifier pour les huitièmes de finale. Dans ce groupe F, le Mexique, après son succès contre l'Allemagne, va essayer de confirmer contre la Corée du Sud. La Belgique peut envisager sereinement les huitièmes de finale si elle s'impose face à la Tunisie, qui a perdu de justesse son premier match face à l'Angleterre. Demandez le menu de la Coupe du monde de ce samedi 23 juin, avec des rencontres des groupes F et G.

Quel est le programme ?

Belgique-Tunisie (Groupe G) à 14 heures sur BeIN Sports 1.

Corée du Sud-Mexique (Groupe F) à 17 heures sur BeIN Sports 1.

Allemagne-Suède (Groupe F) à 20 heures sur TF1 et BeIN Sports 1.

On mise sur quoi ?

Si vous ne devez regarder qu'un seul match samedi, réservez votre soirée pour suivre la rencontre Allemagne-Suède. Parce que la Mannschaft, après sa défaite surprise contre le Mexique (0-1), est au bord du gouffre. Un nouveau revers, conjugué à un nul ou à une victoire du Mexique face à la Corée du Sud, l'éliminerait automatiquement. Ce serait un séisme. "La pression est sur l'Allemagne", a assuré Emil Forsberg, le milieu de terrain de la Suède, qui en cas de victoire peut se qualifier pour les huitièmes de finale.

On évite quoi ?

Le Mexique est l'une des équipes les plus séduisantes de cette Coupe du monde, mais sa rencontre face à la Corée du Sud ne mérite pas de passer une heure et demie de votre temps devant le poste. Certes, Hirving Lozano, buteur contre l'Allemagne, est l'une des sensations de ce début de compétition, mais vous aurez encore l'occasion de l'apprécier durant les semaines qui arrivent. En effet, un succès d'El Tri (surnom de l'équipe mexicaine) face aux Coréens lui ouvrirait grand les portes des huitièmes de finale.

Qui faut-il suivre ?

Kevin De Bruyne. Si vous n'avez pas vraiment suivi la saison du Manchester City de Pep Guardiola, vous êtes sans doute passé à côté du formidable Kevin De Bruyne. Le milieu de terrain, maître à jouer des Citizens, est la plaque tournante de cette équipe belge, qui a été la seule, parmi les favoris, à s'imposer largement lors de son entrée en lice contre le Panama (3-0). Durant cette rencontre, il a notamment régalé l'assistance d'un superbe extérieur du pied pour la tête de Romelu Lukaku. Face à la Tunisie, vous pouvez espérer de nouveaux éclairs.