Coupe du monde 2018 : à Istra, les Bleus ne risquent pas d'être dérangés par les habitants

L'équipe de France de football organise, lundi, sa première journée de préparation au Mondial de football dans un camp de base situé à Istra. Une ville russe très tranquille, dont la plupart des habitants ignorent même la présence des Bleus.     

Le monastère de la Nouvelle Jérusalem à Istra (Russie)
Le monastère de la Nouvelle Jérusalem à Istra (Russie) (JEROME VAL / RADIO FRANCE)

L'équipe de France de football entame, lundi 11 juin, sa préparation à la Coupe du monde de football en Russie près d'Istra, à quelque 70 km au nord-ouest de Moscou. L'hôtel des Bleus est situé à l'écart du centre-ville d'une commune on ne peut plus tranquille, que franceinfo vous fait découvrir. 

L\'équipe de France logée à Istra lors de la Coupe du monde de foot
L'équipe de France logée à Istra lors de la Coupe du monde de foot (GOOGLE MAPS / RADIO FRANCE / STEPHANIE BERLU)

L’avantage de loger à Istra pendant une Coupe du monde, c’est que les joueurs ne seront pas soumis à la tentation. La petite ville, très tranquille, compte 35 000 habitants dont beaucoup ignorent la présence de l’équipe de France de football.

Les Bleus dans l'anonymat quasi général

Dimitri se montre étonné quand la présence des Bleus lui est confirmée, tout en se disant intéressé. "S’ils sont vraiment là, j’aimerais en profiter pour assister à un entraînement", indique cet habitant. Istra est une ville enclavée dans une immense forêt, caractérisée par des immeubles de briques rouges et de pierre.

Une rue d\'Istra le 10 juin 2018.
Une rue d'Istra le 10 juin 2018. (JEROME VAL / RADIO FRANCE)

On y visite son magnifique monastère orthodoxe de la Nouvelle Jérusalem. La place de la Révolution où trône une statue de Lénine, ainsi que la grande avenue à son nom, sont indiquées aux touristes.

La place de la Révolution à Istra (Russie) avec une statue de Lénine, en juin 2018.
La place de la Révolution à Istra (Russie) avec une statue de Lénine, en juin 2018. (JEROME VAL / RADIO FRANCE)

Mais en parcourant la ville, au gré des marchés, vous ne remarquerez aucun signe de la présence des Bleus : pas de drapeaux, pas d’affiches, ni de messages. La discrétion est totale.

Un marché d\'Istra (Russie) le 10 juin 2018.
Un marché d'Istra (Russie) le 10 juin 2018. (JEROME VAL / RADIO FRANCE)

"Je sais que les Français sont ici et c’est une grande fierté pour nous de les accueillir, dit toutefois un habitant, Victor. Mais je ne sais même pas où ils sont logés." C’est que l’hôtel des Bleus se situe à une quinzaine de kilomètres du centre, dans un bois. Le site est bien gardé et à l’abri des regards, comme l’a souhaité l’encadrement de l’équipe de France. Ce qui n’empêchera pas Alexandre, un francophone d’Istra, d’essayer d’approcher les joueurs. "Je m’intéresse au football", précise-t-il. Un autre habitant d'Istra, Vitali, tient à faire savoir qu'il a "son billet pour le 8e de finale à Sotchi fin juin". "J'espère y croiser la France", lance-t-il, citant "Griezmann, super-Griezman".

Malgré ces quelques réflexions footballistiques et teintées de bleu, la tonalité générale reste l'indifférence. Pourtant, Antoine Griezmann et les autres joueurs de l'équipe de France laisseront une trace à Istra : un terrain de football tout neuf où ils vont s’entraîner. Il servira aux jeunes de la ville après le Mondial. 

Istra, la ville la plus proche du camp de base des Bleus en Russie - un reportage de Jérôme Val
--'--
--'--