Cet article date de plus de sept ans.

Comment Rihanna est devenue la vedette de la Coupe du monde

La chanteuse tweete sur tous les matchs, tout le temps. Et ses 36 millions de followers forment une formidable caisse de résonnance. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La chanteuse Rihanna chante lors de l'anniversaire du club de foot ukrainien du Shakhtar Donetsk, le 14 mai 2011 à la Donbass Arena. (EFREM LUKATSKY/AP/SIPA / AP)

A chaque grande compétition de foot sa star inattendue : Estelle Denis, demandée en mariage par Raymond Domenech à l'Euro 2008, Paul le poulpe par ses prédictions au Mondial 2010 en Afrique du Sud, Ioulia Timochenko en raison de la situation politique en Ukraine, co-hôte de l'Euro 2012... Pour cette Coupe du monde au Brésil, c'est incontestablement la chanteuse Rihanna qui tient la vedette, grâce à ses commentaires sur les réseaux sociaux. Voilà sa recette. 

Règle n°1 : un maximum d'équipes tu soutiendras

Rihanna ne vient pas d'un pays de football : la Barbade réussit à se faire battre régulièrement par l'île de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Du coup, la chanteuse a décidé de soutenir énormément d'équipes lors de la compétition. Portugal-Allemagne ? Son cœur saigne, car elle apprécie Cristiano Ronaldo, mais a pris des photos avec l'intégralité des joueurs allemands, sélectionneur compris. Sa conclusion : "pauvre Portugal, l'Allemagne ne plaisante pas aujourd'hui."

Uruguay-Angleterre ? Elle regrette les largesses de la défense anglaise, mais salue la performance de Luis Suarez, auteur des deux buts. Vendredi 20 juin, pendant France-Suisse (5-2), elle s'est fendue d'un cocorico numérique. 

Le magazine Vogue (en anglais) remarque que "ses tweets n'ont pas appris grand chose aux fans déçus, qui auraient pu se faire la même réflexion par eux-mêmes." 

Elle a craqué sur le joueur ghanéen Kevin Prince-Boateng (prochain adversaire de l'Allemagne, donc nouveau match fratricide pour elle). 

Ses fans les plus assidus auront quand même remarqué que la seule fois qu'elle a affiché ses couleurs, sur Instagram, ce n'étaient pas celles des équipes précitées. 

On résume. Rihanna supporte les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Angleterre, le Portugal, la France, le Brésil et un peu le Ghana. Vous avez dit girouette ?

Règle n°2 : de la Fifa du mal tu diras

Même si elle n'a pas fait grand chose pour se faire apprécier, la Fifa est dans le collimateur de la chanteuse, qui dénonce. Elle a choisi le célèbre graffiti représentant un jeune Brésilien mourant de faim, un ballon dans son assiette, comme photo de profil.

L'artiste brésilien Paulo Ito en conversation téléphonique devant son désormais célèbre graffiti réalisé sur la porte d'une école de Sao Paulo (Brésil), le 22 mai 2014. (NACHO DOCE / REUTERS)
 

Et pour elle, la Fifa se sert du Brésil comme d'un cendrier. 

Règle n°3 : le reste de l'année, à d'autres sports tu t'intéresseras

Rihanna est tout sauf une fan de foot. La seule fois où on l'a vue taper dans un ballon, à l'occasion de la promotion du film Battleship, elle a montré qu'elle avait deux pieds gauches.

Forcément, son truc, c'est le basket. On la voit souvent au premier rang des rencontres de NBA des Los Angeles Clippers. Mais aussi dans les places VIP des Brooklyn Nets. Et quand elle met une photo d'elle en maillot sur Twitter, elle porte les couleurs... du Miami Heat. Vous avez re-dit girouette ? 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.