Cet article date de plus de huit ans.

Benoît Costil : « On peut avoir des regrets »

Quatre ans après avoir perdu la finale de la Coupe de la Ligue avec Vannes (contre Bordeaux, 4-0), Benoît Costil a subi une nouvelle déconvenue, cette fois avec Rennes face à Saint-Etienne (1-0).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Rennais Benoît Costil  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

« On peut avoir des regrets, mais nous sommes trop limités pour gagner ce match », a déclaré un brin désabusé le gardien de but. « On aurait joué ce match il y a trois mois avec tous nos éléments, c’était différent.  Sans compter les absents, la blessure de Erding au bout de 20 minutes, et que vous jouez 40 minutes à la fin sans Danzé, c’est difficile. »

« La tâche était compliqué, et une fois que l’on se retrouve mené 1-0, et que match après match vous ne corrigez pas vos erreurs, à un moment donné, vous avez ce que vous méritez. Ce qui serait bien ce serait de gagner un match, car le goût de la victoire, je ne sais plus ce que cela fait. Mais il va falloir digérer cette déception au plus vite », a-t-il analysé.

« Dans le jeu, c’était dur de rivaliser. Après, j’espérais que l’on allait faire quelque chose sur coup de pied arrêté. Mais on n’a pas réussi. C’est dommage parce qu’il y avait la place, d’autant que Saint-Etienne était un peu émoussé en seconde mi-temps, mais on n’a pas eu les ressources suffisantes pour inverser la tendance ».

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.