Cet article date de plus de cinq ans.

"Il faudrait faire du théâtre pour écrire un scénario aussi cruel" : après sa finale de coupe de France perdue, Les Herbiers relégué en Nationale 2

Les joueurs des Herbiers reviennent samedi pour la première fois en Vendée, depuis leur finale en coupe de France face au PSG. La fête prévue en leur honneur est maintenue, malgré leur relégation en Nationale 2.

Article rédigé par franceinfo, Stéphane Burgatt
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'équipe des Herbiers, lors de la finale de la coupe de France de football face au PSG, le 9 mai 2018 au stade de France, à Paris. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Terrible scénario pour les Herbretais. Finalistes de la coupe de France au stade de France contre le PSG, après un brillant parcours, les footballeurs des Herbiers sont tombés vendredi 11 mai face à Béziers (4-1). Ils se retrouvent à la 15e place, synonyme de relégation en Nationale 2.

C'est l'ascenseur émotionnel pour les supporters vendéens, passés du grand soir de la coupe à la rétrogradation : "Il ne faut pas être cardiaque pour suivre l’équipe. C’est très dur", commente un supporter en sortie de match. Un autre, dépité, réagit : "C’est dommage, après une si belle saison, finir comme ça, c’est la mort dans l’âme."

Franchement, c’est cruel pour nous... mais on reste fier de nos joueurs

Un supporter vendéen

à franceinfo

Les Herbiers redescendent, au quatrième échelon du football français, trois ans après en être sortis. Dans les vestiaires du stade de la Méditerranée, à Béziers, les joueurs, gorges nouées, accusent le coup, alors que dans le vestiaire d’à côté, les joueurs de Béziers fêtent leur promotion en Ligue 2.

Usés par leur course vers la Coupe

Un scénario cruel, analyse l’entraineur vendéen Stéphane Masala : "C’est terrible. C’est une tragédie. Passer d’une finale de coupe de France magique à une relégation en Nationale 2… Il faudrait faire de la comédie, du théâtre pour écrire un scénario aussi cruel, mais bon, c’est la loi du sport."

Rendez-vous compte : on leur a dit qu’ils étaient les meilleurs et quatre jours plus tard, on est les plus mauvais… C’est très difficile

Stéphane Masala, entraîneur des Herbiers

à franceinfo

La course vers la coupe de France aura fini par peser lourd dans les jambes des joueurs d’après le coach : "Une équipe de nationale n’est pas programmée pour faire une finale de coupe de France", analyse le coach vendéen. "On avait laissé des forces physiques et mentales. J’ai vu mes joueurs qui ont tout donné mais qui n’arrivaient plus à répondre. Le ressort était rompu. C’est compliqué de jouer le PSG devant 80 000 personnes, et jouer ensuite un maintien face à une équipe qui joue la montée en Ligue 2. On n’avait plus assez de forces malheureusement, mais cela n’empêche qu’ils n’ont pas abandonné. Ils se sont battu jusqu’au bout. C’est la loi du sport : on peut être très vite en haut comme très vite en bas."

Les joueurs des herbiers reviennent, samedi 12 mai, pour la première fois en Vendée, depuis leur finale au stade de France. La fierté malgré l’amertume : la fête prévue en leur honneur est maintenue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.