Coupe de France : pourquoi il ne faut pas rater le quart de finale entre Lyon et Monaco

L’Olympique Lyonnais et Monaco s’affronteront ce soir pour une place en demi-finale de la Coupe de France.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Wissam Ben Yedder et Marcelo lors de la dernière confrontation entre Lyon et Monaco en Ligue 1, le 25 octobre 2020.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

L’Olympique Lyonnais reçoit l’AS Monaco au Groupama Stadium mercredi 21 avril à 21h10 pour les quarts de finale de la Coupe de France. Une belle affiche à suivre en direct sur France 3 et France.tv et qu’il ne faudra surtout pas manquer...

• Parce que ce sera la 7e confrontation entre les deux clubs en Coupe de France

Depuis la création de la Coupe de France, Lyon et Monaco se sont affrontés à six reprises. De la première en 1960 à la plus récente en 2018, le club monégasque mène largement la danse puisqu’il s’est imposé cinq fois (1960, 1963, 2000, 2004, 2010) pour seulement une victoire du club lyonnais (2018).

Les deux équipes se sont retrouvées une seule fois en quarts de finale en 2000. Lyon recevait Monaco pour son seul match à domicile en six rencontres et s’était finalement incliné 3-1. Un match fermé ? L'historique entre les deux clubs dit le contraire. Au moins deux buts ont été marqués à chaque rencontre dans cette compétition et lors des dix derniers matches toutes compétitions confondues, aucun ne s’est soldé par un nul. De quoi promettre un beau spectacle.

• Parce que c’est un choc entre deux grosses équipes de Ligue 1

Une bataille entre deux équipes de Ligue 1 en Coupe de France, c'est déjà une belle affiche. Mais elle l’est encore plus quand les deux équipes font partie du haut du tableau. Monaco et Lyon se livrent un duel à distance depuis plusieurs semaines en championnat. Une course effrénée au titre de champion avec Lille et le PSG.

Monaco, qui peut se vanter d’avoir la deuxième meilleure attaque de Ligue 1 avec 70 buts. Lyon n'est pas en reste avec 65 réalisations. Les deux équipes croiseront le fer dans une autre optique, celle de se qualifier pour le dernier carré de la Coupe de France. Memphis Depay et Wissam Ben Yedder, respectivement deuxième et troisième meilleur buteur du championnat, placeront ce duel d'attaquants au centre des attentions.

• Parce que ce sera un réel test pour les Lyonnais

Pour arriver à ce stade de la compétition Monaco a dû faire face à deux autres équipes de Ligue 1 (Nice, Metz), ce n’est pas le cas pour le club rhodanien. Les joueurs de Rudi Garcia n’ont affronté que des adversaires de niveau inférieur. Si les Lyonnais sont facilement venus à bout de deux équipes de Ligue 2, Ajaccio (5-1) en 32e de finale et Sochaux (5-2) en 16e, ils se sont fait peur face au Red Star, club de National, en allant jusqu’aux tirs aux buts au tour précédent.

Face à Monaco ce soir, l'adversité sera d'un autre niveau. L'OL devra montrer son plus beau visage pour rallier une troisième saison consécutive le dernier carré de la Coupe de France. Ce match pourrait permettre aux Lyonnais de se rassurer après plusieurs performances inquiétantes. C'était notamment le cas dimanche en Ligue 1 face à Nantes malgré la victoire (1-2).

• Parce que les deux clubs se retrouveront à nouveau dans 10 jours

En championnat, Monaco et l’OL sont au coude à coude. Ils pointent respectivement à la troisième et quatrième place et n’ont qu’un seul point d’écart. Certes les deux équipes bataillent pour une place qualificative en Ligue des champions mais elles restent aussi dans la course au titre puisque les quatre premiers se tiennent en trois points alors qu’il ne reste que cinq rencontres à disputer avant la fin de saison.

Parmi ces cinq matches, une nouvelle confrontation entre Lyonnais et Monégasques aura lieu le 2 mai prochain au Stade Louis II (35e journée) et pourrait s’avérer décisive sur la composition du podium final. Ce match de Coupe aura donc aussi valeur de répétition et pourrait donner un petit ascendant à son vainqueur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.