Coupe de France : dans les vestiaires, les amateurs de Pays de Cassel ont rivalisé d'imagination pour récupérer les maillots du PSG

Malgré la défaite, l'ambiance est restée bouillante au stade Bollaert de Lens. Et les joueurs de Cassel n’ont pas tout perdu...
Article rédigé par
édité par Xavier Allain - Xavier Monferran
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Kylian Mbappé a inscrit cinq buts lors du match de coupe de France Pays de Cassel - PSG, le 23 janvier 2023. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Cela fait bien longtemps que le match est terminé, mais les joueurs de Pays de Cassel sont encore en tenue et prolongent la fête dans les couloirs du stade Bollaert. Malgré la défaite 7 buts à zéro face au PSG - et un quintuplé de Kylian Mbappé -, les pensionnaires de Régional 1 sont fiers de leur parcours.

>> Coupe de France : le PSG écrase Pays de Cassel avec un quintuplé de Kylian Mbappé

D'ailleurs, malgré le fossé monumental entre ces modestes amateurs nordistes et l'attaque parisienne qui fait rêver les amateurs de foot, il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour que Kylian Mbappé ouvre le score, avant de dérouler et de s'imposer 7-0 à Lens.

Une forêt de micros sous le nez, le défenseur Corentin Rapaille a quelque chose de précieux entre les mains. Et il n'est pas prêt de le lâcher : "C'est le maillot du PSG ! Quand Kylian [Mbappé] est arrivé, on lui a fait signer, avec d'autres joueurs, on a pris quelques photos... Ce sont des bons moments ! Surtout, il y avait des enfants et je pense que ça va rester graver dans leurs têtes", sourit-il. Et s'il y a une image à retenir de la soirée : "C'est la photo avec Sergio Ramos !", assure le joueur de 23 ans.

"C'était une très belle fête. Le meilleur a gagné, c'est la loi du sport et c'est ça qui est beau !", s'est réjouit Jean-Jacques Vaesken, le président de l'US Pays de Cassel. "Mon coach me disait à la mi-temps 'C'est impossible ! Ils vont trop vite !'", sourit-il, saluant "l'élégance" de Mbappé. "Nous apprécions ces joueurs de grande classe. Neymar, Mbappé... Pour nous, ce sont des héros. Nous n'aurions jamais imaginé pouvoir les affronter", conclut-il. 

"D'habitude, on va les acheter en magasin"

Car le spectacle était aussi en coulisses. Les échanges ont commencé sur le terrain et se sont poursuivis après la rencontre devant le vestiaire du PSG. Les trésors de la soirée, ce sont les maillots portés par les Parisiens que se sont arrachés les joueurs de Cassel, reconnaît le défenseur Kévin Rudent. "C'est vrai qu'on attendait un peu de récupérer les maillots du PSG. D'habitude, on va les acheter en magasin. Là, ça fait plaisir d'avoir un maillot ! J'ai eu celui de Renato Sanchez, c'est pas mal, hein ! Je n'avais pas de maillot, en plus et c'était le dernier qui restait", s'enthousiasme-t-il.

Et le maillot le plus prisé, c’était évidemment celui de Kylian Mbappé. A la mi-temps, alors qu’il avait déjà marqué trois de ses cinq buts de la soirée, il a offert le sien au capitaine de Cassel, Alexis Zmijak, qui est aussi… un supporter ultra du PSG !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.