Cet article date de plus d'onze ans.

Ligue des Champions : l'incroyable victoire de Chelsea

Les Anglais se sont difficilement défait du Bayern aux tirs au but (1-1, 4-3 tab).

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
La joie des joueurs de Chelsea, vainqueur de la Ligue des Champions face au Bayern Munich, le 19 mai 2012. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Cette finale de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et Chelsea, le 19 mai 2012 à Munich, a mis beaucoup de temps à se dessiner. Un but du milieu de terrain Thomas Muller, sur une tête piquée au second poteau, à la 82e minute a donné l'avantage au Bayern. Mais l'attaquant de Chelsea, Didier Drogba, a égalisé à deux minutes de la fin du temps règlementaire. Dans la prolongation, le Bayern ratait un penalty par son milieu néerlandais Arjen Robben. Il faut attendre les tirs au but pour que la finale connaisse son vainqueur : c'est Didier Drogba qui marque le penalty décisif. Que retenir de ce match riche en émotions?

On a aimé

- le suspense incroyable à partir du but de Müller... donc la 82e minute.

- le sourire que n'a pas manqué d'esquisser le richissime propriétaire de Chelsea, Roman Abramovitch, dans les tribunes. Son investissement d'1,5 milliard d'euros vient d'être rentabilisé.

- le fait que Didier Drogba vainque le signe indien des tirs au but

- le fait que Didier Drogba remporte ENFIN une finale internationale

La joie de Didier Drogba, héros du match contre le Bayern, en finale de la Ligue des Champions, le 19 mai 2012. (THOMAS EISENHUTH / MAXPPP)

- le parcours de Chelsea jusqu'à la finale : victoire in extremis sur Naples après avoir perdu 3-1 le match aller, élimination de Barcelone en demi-finales au terme de deux matchs épiques. Tout ce qui fait le sel de la Coupe d'Europe condensé en une épopée.

- le fait qu'on vous l'avait bien dit

- le fait qu'il y ait enfin un nouveau vainqueur de la Ligue des Champions depuis Dortmund en 1997

- le fait qu'Eden Hazard n'ira pas forcément à Manchester City, mais peut-être à Chelsea.

- la tête qu'a dû faire David Cameron devant Angela Merkel lors de leur après-midi pop-corn au sommet du G8, à Camp David

L'ambiance au sommet du G8 devant la finale de la Ligue des Champions, entre David Cameron et Angela Merkel. (GUIDO BERGMANN / BUNDESREGIERUNG)


- l'arrêt de la fesse de Cech sur le penalty de Robben

L'arrêt du gardien de Chelsea, Petr Cech, sur le penalty de Robben, en finale de la Ligue des Champions, le 19 mai 2012. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

- le fait que la phrase de Gary Lineker "le foot est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent" soit devenue caduque.

- les lunettes de ce supporter de Chelsea

Ce supporter de Chelsea est un homme heureux. (NICOLAS ARMER / MAXPPP)

On a pas aimé

- les 80 premières minutes du match, poussives, sans intensité.

- la blessure de Franck Ribéry, en espérant que ce ne soit pas trop grave pour l'Euro

- le fait que le ratio du Bayern passe dans le rouge concernant les finales de Coupe d'Europe : 5 défaites sur 9 finales.

- Arjen Robben : le Néerlandais a raté tout ce qu'il a entrepris, y compris un penalty obtenu par Ribéry.

La détresse du milieu de terrain Arjen Robben, en grande partie responsable de la défaite du Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions. (CHRISTOF STACHE / AFP)


- le fait que le Bayern fasse comme le Bayer Leverkusen, en 2002 : 2e du championnat, finaliste de la Coupe d'Allemagne, et donc battu en finale de la Ligue des Champions.

- le fait que le Bayern perde à domicile devant un stade chauffé à blanc

- le fait que Tottenham perde sa place en Ligue des Champions à cause de la victoire dde Chelsea (l'Angleterre n'a que 4 places pour la compétition, Tottenham, 4e du championnat anglais, se contentera de l'Europa Ligue). Autre dommage collatéral, Anderlecht, champion de Belgique, qui devra démarrer plus tôt dans les qualifications pour la Ligue des Champions.

- le fait que John Terry, le bad boy de la défense de Chelsea, puisse soulever le trophée malgré son expulsion idiote en demi-finales.

- le fait que l'entraîneur de Chelsea, Roberto Di Matteo, soit quand même remercié malgré cette victoire. Les rumeurs de plus en plus insistantes font état d'une arrivée de Fabio Capello ou de Pep Guardiola chez les Blues. Immérité...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.