Ballon d'or 2023 : Lionel Messi et Aitana Bonmati sacrés, Kylian Mbappé sur le podium... Découvrez le palmarès complet

La 67e édition du Ballon d'or s'est déroulée lundi, au théâtre du Châtelet à Paris.
Article rédigé par Andréa La Perna, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Aitana Bonmati et Lionel Messi avec leur Ballon d'or lors de la cérémonie de l'édition 2023, au théâtre du Châtelet, à Paris, le 30 octobre. (AFP)

Plus les années passent et moins il y a de suspense. Comme prévu, Lionel Messi a reçu le 8e Ballon d’or de sa carrière. Chez les femmes, l’Espagnole Aitana Bonmati a succédé à sa compatriote et double tenante du titre Alexia Putellas. Trophée Kopa, Prix Socrates, Trophée Yachine, Trophée Müller et Prix du club de l’année… Franceinfo: sport vous déroule le palmarès de cette édition 2023.

Ballon d’or masculin : Lionel Messi

On s’y attendait depuis qu’il a (enfin) remporté la Coupe du monde en décembre 2022, au nez et à la barbe de l’équipe de France. Lionel Messi a été honoré pour la 8e fois de sa carrière de la plus prestigieuse des récompenses individuelles du football. Il compte désormais trois trophées de plus que son rival Cristiano Ronaldo, qui n’avait pas été retenu parmi les 30 nominés.

Les 100 votants (un journaliste de chacune des 100 nations les mieux placées dans le classement Fifa) ont choisi l’Argentin plutôt que le Norvégien Erling Haaland, tête de gondole de Manchester City, sacré meilleur club de la saison grâce à un triplé historique : Ligue des champions - Premier League - FA Cup. Kylian Mbappé complète le podium et signe son meilleur classement au Ballon d’or. Les trois autres Français se classent en dehors du Top 10 : le tenant du titre Karim Benzema (16e), Antoine Griezmann (21e), Randal Kolo Muani (28e).

Ballon d’or féminin : Aitana Bonmati

Elle cochait toutes les cases du nouveau barème du Ballon d’or. Championne du monde avec l’Espagne, vainqueure de la Ligue des champions avec le FC Barcelone (sacré club féminin de la saison), Aitana Bonmati ne pouvait pas faire mieux en termes de palmarès collectif. Agile, technique et dotée d’une grande intelligence de jeu, elle ne passe jamais inaperçue sur un terrain. Cette milieu de terrain au petit gabarit (1m62, 50kg) a été directement impliquée sur 42 buts en 46 matchs toutes compétitions confondues club + sélection) en 2022-2023.

Passeuse décisive en finale de C1, sur le but permettant au Barça d’égaliser contre Wolfsburg, et déjà désignée meilleure joueuse de la Coupe du monde, ses performances individuelles présentaient bien un "caractère décisif et impressionnant". Toujours selon le barème du Ballon d’or, "la classe" et "le fair-play" sont un argument de plus. La joueuse de 25 ans a pris publiquement position pour défendre sa coéquipière Jennifer Hermoso, embrassée de force par le président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales. "Nous ne pouvons pas permettre l'abus de pouvoir dans une relation de travail, ni le manque de respect. Jenni (Hermoso) et toutes les femmes qui souffrent de la même chose, nous sommes avec vous", avait-elle déclaré fin août, au moment de recevoir son prix de joueuse de l’année UEFA.

Meilleure française du classement, Kadidiatou Diani est 14e. Wendie Renard termine 26e.

Trophée Kopa : Jude Bellingham

Le meilleur joueur de moins de 21 ans de la saison 2022-2023 se nomme Jude Bellingham. L’Anglais succède à l’Espagnol Gavi. Le milieu de 20 ans a été sacré grâce à une méthode différente de celle des deux Ballons d’or. Le Trophée Kopa est le fruit d’un vote des anciens lauréats du Ballon d’or sur la base d’une liste de dix noms choisis par France Football. 

Passé tout proche du sacre en Bundesliga avec le Borussia Dortmund, il a été l’homme fort de l’équipe d’Angleterre à la Coupe du monde en dépit de son très jeune âge. Il est possible que ses performances stratosphériques depuis son arrivée au Real Madrid cette saison, censées ne pas être prises en compte, aient appuyé un peu plus sa candidature.

Trophée Yachine : Emiliano Martinez

Auteur d’une Coupe du monde 2022 exceptionnelle, notamment en finale contre la France, l’Argentin Emiliano Martinez a été nommé meilleur gardien de la saison. Ce qui lui a valu quelques sifflets au moment de monter sur scène et lors du revisionnage de son arrêt décisif sur le tir de Randal Kolo Muani en prolongation. Il succède à Thibaut Courtois au palmarès. 

Trophée Gerd Müller : Erling Haaland

Battu dans la catégorie principale, le Norvégien de 23 ans ne repart pas les mains vides. Auteur de 56 buts en 57 matchs, club et sélection confondus, il a reçu le prix Gerd Müller qui récompense le meilleur buteur de la saison écoulée. C’est trois buts de plus que Kylian Mbappé (54) pour celui qui a battu le record de buts sur une saison de Premier League (35 avec Manchester City), alors qu’il venait d’arriver dans le championnat d’Angleterre.

Prix Socrates : Vinicius Junior

Le Brésilien Vinicius Junior a été récompensé pour son engagement auprès d’enfants défavorisés au Brésil. Sa fondation, l’Instituto Vini Jr, “utilise la technologie comme outil à travers l’application Base et le foot en tant que langage pour enseigner le contenu”, justifie L’Equipe, organisateur du Ballon d’or. L’attaquant du Real Madrid, qui a été visé par des insultes racistes en Espagne, en a profité pour envoyer un message aux côtés de l’ex-star ivoirienne Didier Drogba : "Il faut continuer la lutte".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.