Ligue 1 : le calendrier des équipes à la lutte pour l'Europe et le maintien

À cinq journées de la fin, les luttes pour l'Europe et le maintien battent leur plein en Ligue 1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
L'Olympique de Marseille lutte pour la Ligue des champions, quand les Girondins de Bordeaux tentent de survivre dans l'élite. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP - CHRISTOPHE SIMON / AFP)

La 33e journée de Ligue 1, disputée mercredi 20 avril, a permis d'y voir un peu plus clair dans les courses à l'Europe et au maintien. Victorieux, Lens et Strasbourg sont de nouveau à portée de tir des strapontins européens, quand Lille et Lyon s'en sont éloignés. En bas, Reims a quasiment assuré son maintien. À cinq matchs du terme, les calendriers de chaque équipe disent beaucoup des chances d'atteindre les objectifs. Tour d'horizon.

La course à l'Europe

Avec six points d'avance, l'Olympique de Marseille (2e, 62 points) est solidement accroché à sa deuxième place, directement qualificative pour la phase de groupes de Ligue des champions. Mais attention, car l'OM doit encore affronter Rennes (le 14 mai) et Strasbourg (le 21 mai), deux concurrents directs, mais aussi Lyon (le 1er mai). Si la route qui mène à la C1 semble dégagée pour Marseille, elle ne sera pas sans embûches.

Derrière, Rennes (3e) et Strasbourg (4e) comptent le même nombre d'unités que Monaco, 5e avec 56 pts. Le Stade Rennais, en méforme, a tout de même l'avantage de recevoir trois fois sur les cinq dernières journées, quand le Racing ne jouera que deux fois à la Meinau. Mais les Alsaciens auront l'avantage d'affronter des adversaires en roue libre.

Sur une série de cinq victoires de rang, les Monégasques ont sans doute le calendrier le plus abordable, malgré deux déplacements chauds à Geoffroy-Guichard et Bollaert. 7e avec 53 pts, Lens est, justement, revenu dans cette course. Mais les Sang et Or se déplacent au Parc samedi, dans un match qui devrait couronner le PSG. La 5e place, qualificative pour la Ligue Europa Conférence, pourrait être atteignable.

Un cran derrière, Nice (6e avec 54 pts) marque le pas. Les Aiglons affronteront surtout des équipes de bas de tableau, mais leur petite forme contre ces adversaires moins rodés ne leur autorise aucun écart. Le Gym pourrait aussi valider sa qualification pour la Ligue Europa en remportant la finale de Coupe de France face à Nantes, le 7 mai.

Enfin, Lyon (8e avec 49 pts) et Lille (9e, 48 pts) partent de très (trop?) loin. Si le calendrier de l'OL semble dégagé, malgré un match contre l'OM, celui de Lille l'est nettement moins.

Le calendrier de Marseille : à Reims (13e), contre Lyon (8e), à Lorient (15e), à Rennes (3e), contre Strasbourg (4e).

Le calendrier de Rennes : contre Lorient (15e), contre Saint-Etienne (18e), à Nantes (10e), contre Marseille (2e), à Lille (9e).

Le calendrier de Strasbourg : à Lille (9e), contre Paris (1er), à Brest (12e), contre Clermont (17e), à Marseille (2e).

Le calendrier de Monaco : à Saint-Etienne (18e), contre Angers (14e), à Lille (9e), contre Brest (12e), à Lens (7e).

Le calendrier de Nice : contre Troyes (16e), à Bordeaux (19e), contre Saint-Etienne (18e), contre Lille (9e), à Reims (13e).

Le calendrier de Lens : à Paris (1er), contre Nantes (10e), à Reims (12e), à Troyes (16e), contre Monaco (5e).

La course au maintien 

Angers (14e) et Lorient (15e), tous deux 34 points, ont un petit matelas d'avance à l'entame des 5 dernières journées. Tous deux devront remporter leurs rencontres contre des concurrents directs pour assurer leur maintien. Troyes (16e avec 33 pts) a moins de marge. Surtout, l'ESTAC affrontera essentiellement des équipes de haut de tableau. Le déplacement à Lorient, lors de la dernière journée, pourrait valoir cher. Clermont (17e avec 32 pts) recevra trois fois, affrontant quelques équipes qui n'auront plus rien à jouer.

Saint-Etienne (18e avec 31 pts) est nettement moins verni : les Verts joueront leurs trois prochains matchs, dont deux à l'extérieur, contre des cadors. Au bord du précipice, Bordeaux (19e avec 27 pts) reste mieux loti : hormis Nice, aucune écurie majeure n'est au programme, même si les Girondins ne sont plus maîtres de leur destin.

Enfin, Metz (20e avec 24 pts) reçoit trois fois, mais le cadeau pourrait s'avérer empoisonné, puisque les Messins n'ont gagné qu'une fois à Saint-Symphorien. Les Grenats ont déjà un pied et demi en Ligue 2 et termineront leur saison au Parc des Princes.

Le calendrier d'Angers : à Clermont (17e), à Monaco (5e), contre Bordeaux (19e), à Metz (20e), contre Montpellier (11e).

Le calendrier de Lorient : à Rennes (3e), contre Reims (13e), contre Marseille (2e), à Bordeaux (19e), contre Troyes (16e).

Le calendrier de Troyes : à Nice (6e), contre Lille (9e), à Paris (1er), contre Lens (7e), à Lorient (15e).

Le calendrier de Clermont : contre Angers (14e), à Brest (12e), contre Montpellier (11e), à Strasbourg (4e), contre Lyon (8e).

Le calendrier de Saint-Etienne : contre Monaco (5e), à Rennes (4e), à Nice (6e), contre Reims (13e), à Nantes (10e).

Le calendrier de Bordeaux : à Nantes (10e), contre Nice (6e), à Angers (14e), contre Lorient (15e), à Brest (12e).

Le calendrier de Metz : contre Brest (12e), à Montpellier (11e), contre Lyon (8e), contre Angers (14e), à Paris (1er).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Saint-Etienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.