Les 5 faits marquants de la finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Étienne

Le Paris-Saint-Germain a eu du mal mais s'est finalement imposé un but à zéro pour remporter la Coupe de France. Face à des Verts plein d'envie et combatifs, les Parisiens ont fait la différence en première période grâce à Neymar. Retour sur les cinq choses à retenir de cette finale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

Le poteau de Bouanga 

Les Verts sont arrivés déterminés sur la pelouse du Stade de France. Les hommes de Claude Puel ont superbement entamé la rencontre. Bien plus en rythme, ils auraient même pu ouvrir le score par l'intermédiaire de Denis Bouanga. Servi sur son côté gauche, le Stéphanois accélérait puis éliminait Marquinhos avant de frapper du gauche. Sa frappe venait mourrir sur le poteau de Keylor Navas, complètement battu pour le coup. Saint-Étienne ne le savait pas encore mais il venait de rater une occasion qui aurait pu changer toute la physionomie de la rencontre. 

L'ouverture du score de Neymar 

Alors que Saint-Etienne dominait l'entame de match, les Parisiens ont été tueurs. Peu avant le quart d'heure de jeu, Di Maria et Mbappé réalisait parfaitement un une-deux avant que l'Argentin ne lance parfaitement le Français dans la profondeur. L'attaquant parisien frappait sur le but stéphanois mais butait sur un Jessy Moulin impérial. Mais le ballon retombait sur Neymar qui, malgré trois joueurs de l'ASSE autour de lui, ne se privait pas pour propulser le ballon dans les filets d'un plat du pied qui heurtait la barre avant de rentrer. 

L'expulsion de Loic Perrin 

Malgré l'ouverture du score parisienne, les Verts ne se laissaient pas abattre et continuaient d'être dangereux. Mais une accélération de Kylian Mbappé allait tout changer et plomber les espoirs des Stéphanois. Loic Perrin tâclait violemment l'attaquant français qui filait au but, et prenait d'abord un carton jaune. Dans la foulée, Jessy Moulin s'en prenait à Marquinhos et déclenchait un début de bagarre général... L'arbitre consultait ensuite la VAR et après visionnage de la vidéo adressait finalement un carton rouge au défenseur des Verts. Pour son dernier match avec l'ASSE, le défenseur tricolore laissait ses partenaires à dix après seulement 30 minutes de jeu. 

La blessure de Mbappé 

Le tacle assassin de Loic Perrin a laissé des traces sur le prodige parisien.  Kylian Mbappé est longuement resté au sol pendant que les esprits se sont grandement échauffés derrière entre les acteurs. L'international français a dû sortir ne pouvant plus continuer la rencontre et laissant sa place à Pablo Sarabia. L’inquiétude était de mise côté parisien. Mbappé va passer des examens complémentaires dès samedi matin pour connaître la gravité de sa blessure. En tout cas, il est revenu sur le banc parisien avec des béquilles et une attelle sur la cheville.

Les Parisiens gèrent en deuxième période 

La seconde période a été moins animée que la première. Les Parisiens ont certes été dangereux mais n'ont pas réussi à doubler la mise. Servi idéalement seul face au but par Di Maria, Mauro Icardi poussait le ballon dans le but vide mais le but du break était refusé pour un hors jeu à la base de Di Maria. Jessy Moulin s'interposait ensuite magnifiquement sur un face à face contre Sarabia. Malgré quelques tentatives des Verts, le score en est resté là dans un match qui gardera une impression étrange. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Saint-Etienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.