Ligue 1 : Lens s'impose dans les dernières secondes face à Marseille au terme d'un match soporifique

Le Racing a dominé l'OM (1-0) grâce à une tête tardive de Jonathan Gradit, dimanche soir lors de la 12e journée de Ligue 1, et remonte à la sixième place.
Article rédigé par franceinfo: sport, Simon Bardet
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Lensois Facundo Medina à la lutte avec le Marseillais Jordan Veretout, le 12 novembre 2023 en Ligue 1. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

La 12e journée de Ligue 1 a bien failli se terminer comme elle avait commencé, par un triste 0-0. Mais Jonathan Gradit a joué les sauveurs pour Lens face à Marseille, en marquant l'unique but d'une rencontre bien terne à la 90e minute (1-0), dimanche 12 novembre au stade Bollaert-Delelis. Ce succès permet aux Sang et Or de remonter à la sixième place du classement, alors que les Phocéens restent englués en milieu de tableau, à la 10e place.

Les jambes étaient visiblement lourdes pour les deux clubs européens, incapables de se montrer dangereux pendant la majeure partie du match. Aucun tir cadré en première période, une première véritable occasion marseillaise gâchée par Amine Harit qui a envoyé sa tentative bien au-dessus à la 65e minute... Le public sang et or a eu le mérite de ne pas sombrer dans un profond sommeil et d'encourager son équipe jusqu'au bout.

Un but au bout de l'ennui

Il a pu y croire car les Sang et Or avaient bien débuté la rencontre, gênant considérablement les relances marseillaises en première période grâce à un pressing haut, mais toutes les tentatives lensoises ont fui le cadre (18e, 27e, 38e). "C'était un match compliqué, mais on a été plus dangereux qu'eux", notait justement Angelo Fulgini après la rencontre, au micro d'Amazon Prime.

Le soutien de Bollaert a finalement été payant, les hôtes réussissant à se créer des situations dangeureuses devant le but de Pau Lopez dans le dernier quart d'heure. Jusqu'au but libérateur de Gradit sur corner. "On n'avait pas beaucoup marqué sur coups de pied arrêtés, aujourd'hui ça nous a souri, s'est félicité Fulgini. Ca fait du bien de gagner et de passer dans la première partie du classement."

Les Marseillais, un peu plus inspirés dans le second acte, pourront regretter un manque d'efficacité dans le dernier geste sur leurs quelques opportunités. "C'est très rageant de prendre un but comme ça, dans les dernières minutes. A ce niveau là, on ne peut pas se le permettre. Tactiquement, on les a bien embêtés. Il n'y avait pas beaucoup d'occasions des deux côtés, mais ils ont été plus efficaces que nous. On est très déçus", a analysé le capitaine marseillais Samuel Gigot.

La 12e journée se termine avec un match cadenassé et le bilan famélique de 12 buts inscrits en huit rencontres (la rencontre Brest-Strasbourg a été reportée). Ce spectacle n'est pas forcément une bonne promotion du football français pour la Ligue de football professionnel (LFP), qui renégocie actuellement les droits TV de la Ligue 1 pour la période 2024-2029.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.