Cet article date de plus de sept ans.

Dernier hommage à Louisville pour le boxeur Mohamed Ali

Les hommages à Mohamed Ali aux Etats-Unis se sont achevés dans la nuit de vendredi à samedi à Louisville, sa ville natale. Après une procession monstre dans les rues de la ville, une cérémonie officielle s'est déroulée dans une salle de sport en présence de nombreux dignitaires.
Article rédigé par Jérôme Val
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Étaient présents à cette cérémonie des acteurs comme Will Smith, des sportifs tel que Mike Tyson et des politiques © Lucas Jackson/REUTERS)

Cette dernière cérémonie en hommage à Mohamed Ali n'a rassemblé à aucune autre. Elle devait durer deux heures, mais s'est étalée durant plus de trois heures et demie. L'hommage était  tantôt émouvant, quand la veuve et les enfants ont évoqué la figure de leur père, mais aussi joyeux. On y a beaucoup ri à coup de blagues et d'anecdotes, notamment quand l'acteur Billy Crystal s'est lancé dans une imitation du boxeur qu'il appelait son "grand frère". 

A lire aussi  ►►►  Obsèques de Mohamed Ali : vexé, le président turc rentre chez lui

Ils sont une vingtaine à être passés à la tribune, et c'est l'ancien président américain Bill Clinton qui a clôt le bal. Il s'est dit sous le charme du boxeur. "Merci de nous avoir permis une seconde partie de vie meilleure que la première ", a-t-il lancé. "Il a décidé très tôt d'écrire sa propre histoire. J'ai toujours considéré qu'il était un homme libre. Dans la seconde partie de sa vie, il a toujours refusé d'être prisonnier de la maladie de Parkinson ." 

L'estrade fleurie où se sont succédés les orateurs a pris parfois les allures d'une tribune politique pour la cause des noirs, mais aussi en faveur d'Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate pour la présidentielle. 

Le reportage à Louisville de Jérôme Val
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.