Tour de France 2020 : l'archi-favori slovène Primoz Roglic s'empare du maillot jaune à Laruns, la 9e étape remportée par son compatriote Tadej Pogacar

On attendait la prise de pouvoir de l'équipe Jumbo-Visma, il a fallu attendre une semaine pour qu'elle ait lieu. 

La joie du coureur slovène Tadej Pogacar, vainqueur de la 9e étape du Tour de France à Laruns (Pyrénées-Atlantiques), le 6 septembre 2020.
La joie du coureur slovène Tadej Pogacar, vainqueur de la 9e étape du Tour de France à Laruns (Pyrénées-Atlantiques), le 6 septembre 2020. (BENOIT TESSIER / AFP)

La fête nationale slovène tombe d'habitude le 25 juin, mais ce 6 septembre restera dans l'histoire sportive du pays. L'enfant du pays Tadej Pogacar a remporté dimanche la 9e étape du Tour de France à Laruns dans les Pyrénées, et son compatriote Primoz Roglic a chipé le maillot jaune au Britannique Adam Yates, qui le détenait depuis cinq jours. 

Roglic, grand favori de l'épreuve et entouré de la meilleure équipe, la Jumbo-Visma, a terminé à la deuxième place de cette seconde étape de montagne longue de 153 km devant le Suisse Marc Hirschi, à la veille de la première journée de repos.

Hirschi pourra lui nourrir des regrets après un raid de 90 km seul en tête. Le coureur suisse de l'équipe Sunweb a été repris à 2 km de l'arrivée par un petit groupe de cadors et a échoué d'un rien lors du sprint final. 

Les Français toujours en course

Côté français, les deux dernières chances tricolores au classement général ont limité la casse : Guillaume Martin et Romain Bardet sont arrivés 10 secondes après le groupe Roglic-Bernal, permettant de préserver leur position dans le top 5 du classement général. Bardet, inquiet de l'état de son genou après une chute sur l'étape de Loudenvielle samedi, n'a pas montré de difficulté particulière dans les ascensions pourtant exigeantes du jour. Martin ne cachait pas sa satisfaction d'avoir résisté aux Pyrénées : "Terminer seulement 10 secondes derrière ces coureurs-là, c'est une bonne performance. Il me manque pas grand-chose pour basculer avec les meilleurs"

Thibaut Pinot a lui passé une bien meilleure journée que samedi. Le grimpeur franc-comtois, qui a perdu samedi tout espoir de remporter le Tour en concédant plus de 20 minutes, s'est longtemps accroché avec les meilleurs avant de décrocher sur les pourcentages les plus relevés du col de Marie-Blanque. Ce dernier espère toujours se refaire pour gagner une étape en troisième semaine, dans les Alpes.