Cet article date de plus de cinq ans.

Tour de France 2018 : Sagan s'adjuge la 2e étape marquée par les chutes

A l'issue d'un sprint final en petit comité, en raison d'une chute dans un virage à 1.8km de l'arrivée, Peter Sagan a remporté la 2e étape du Tour de France. Par la même occasion, le champion du monde s'empare du maillot jaune aux dépens de Fernando Gaviria victime de la chute dans les derniers kilomètres. Arnaud Démare termine troisième derrière Sonny Colbrelli.
Article rédigé par Adrien Paquier
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Peter Sagan vainqueur de la 2e étape du Tour de France 2018.  (MARCO BERTORELLO / AFP)

80 ans que la Roche-sur-Yon attendait le Tour de France ! Avec 182.5 km de plat au programme, cette deuxième étape s'est avérée plus mouvementée que prévu. A 1.8 km de l'arrivée, dans le virage final, une chute a emporté les sprinteurs dont Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), vainqueur samedi de la première étape et porteur du maillot jaune. C'est donc Peter Sagan qui fait coup double aujourd'hui. En s'imposant au sprint devant Sonny Colbrelli (Barhain-Merida) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ), le champion du monde remporte sa 9e étape sur le Tour de France et endosse le maillot jaune grâce aux bonifications.

Victoire d'étape, leader au général mais aussi maillot vert pour Sagan. Vainqueur du sprint intermédiaire du peloton devant Gaviria, Kristoff et Démare, Peter Sagan compte 108 points, soit 34 points d'avance sur Fernando Gaviria. Le champion du monde a donc lancé parfaitement son Tour de France avec comme objectif, ramener le maillot vert sur les Champs-Elysée et s'offrir le maximum de victoires. 

Tour de France 2018 : Peter Sagan évite la chute finale et endosse le maillot jaune !

• Chavanel, plaisir solitaire pendant 135km

Dès le kilomètre zéro, la Team Direct Energie a lancé la première attaque. Sur ses terres, l'équipe vendéenne s'est montrée avec Sylvain Chavanel, accompagné de Dion Smith (Wanty - Groupe Gobert) et Michael Gogl (Trek - Segafredo). Accompagné de ces deux hommes au départ, l'ex-champion de France a parcouru 135km seul à l'avant. Si Smith est passé en tête au sommet de la côte de Pouzauges pour s'emparer du maillot à pois (au détriment du Français Kévin Ledanois, ex-aequo, mais qui accuse plus de 3 minutes de retard au général, ndlr.), le coureur néo-zélandais a levé le pied après 35km de course seulement. Quelques minutes plus tôt, Michael Gogl se laissait distancer à cause d'un problème musculaire. Repris par le peloton tour à tour, les deux coureurs laissaient donc Sylvain Chavanel traverser la Vendée, et s'offrir, seul, un moment de partage avec le public pour sa 350e étape en 18 Tour de France. Super-combatif du Tour en 2008 et 2010, le coureur de 39 ans portera naturellement le dossard rouge du plus combatif lors de la 3e étape lundi. 

Tour de France 2018 : Chavanel, seul en tête, profite du public vendéen

• Des chutes et des abandons

Sur 182.5km au cœur de la Vendée, cette 2e étape de plat a néanmoins été rythmée par les chutes et les abandons. Malade, le coureur Éthiopien Tsgabu Grmay (Trek -Segafredo) a été le premier à abandonner sur cette 105e édition de la Grande Boucle. Mais la mauvaise surprise vient du côté de l'équipe Astana et de Luis Leon Sanchez. Victime d'une mauvaise chute à 40 km de l'arrivée, le quadruple vainqueur d'étape sur le Tour n'a jamais pu remonter sur son vélo. Touché au coude gauche, l'Espagnol, directement monté dans l'ambulance, va manquer à son équipe et plus particulièrement à son leader, Jakob Fuglsang, quand la route va s'élever. 

Tour de France 2018 : Luis Leon Sanchez pris dans une lourde chute abandonne !!

Plus tôt dans la course, à 90km de l'arrivée, Rudy Molard (Groupama - FDJ) a été le premier à se retrouver au sol. Eraflé sur tout le côté gauche, le Français a pu reprendre la route et réintégrer le peloton. Si cette étape semblait plutôt tranquille, Adam Yates (Mitchelton) et Silvan Dillier (AG2R) ont, eux aussi, été pris dans une chute. Sans gravité car les deux coureurs ont pu rejoindre rapidement le peloton. Mais si le champion de Suisse de l'équipe française est touché, cette chute pourrait handicaper l'équipe de Romain Bardet pour le contre-la-montre par équipe, ce lundi 9 juillet, à Cholet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.