JO 2021 : après Julian Alaphilippe, Romain Bardet jette l'éponge

Le coureur français a expliqué, lundi, à "L'Equipe" qu'il ne participerait pas à l'épreuve en ligne des Jeux olympiques de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Romain Bardet (Team DSM) devant Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) à l'arrivée de la 16e étape du Tour d'Italie 2021, lundi 24 mai. (LUCA BETTINI / AFP)

Après le champion du monde sur route Julian Alaphilippe à la mi-mai, c'est un autre coureur tricolore emblématique qui ne participera pas à l'épreuve en ligne des Jeux olympiques de Tokyo avec l'équipe de France, le 24 juillet. Romain Bardet (DSM) l'a fait savoir, lundi 7 juin, à L'Equipe, confirmant ainsi une information révélée quelques jours plus tôt par RMC Sport.

Si les circonstances diffèrent de son compatriote de la team Deceuninck-Quick Step, qui expliquait vouloir défendre son maillot arc-en-ciel et se consacrer à son premier enfant, le natif de Brioude (Haute-Loire) dit "avoir d'autres objectifs" d'ici à la fin de saison. Des ambitions incompatibles avec la possibilité d'être dans "un pic de forme" dans la capitale japonaise cet été.

La Vuelta, nouvel objectif ?

Une justification surprenante quand on sait que le 2e du Tour de France 2016 avait dans le viseur de sa saison l'exigeant tracé olympique, autour du Mont Fuji. Arrivé l'hiver dernier au sein de l'équipe allemande DSM, Romain Bardet - qui ne disputera pas non plus le Tour de France (26 juin au 18 juillet) - voit donc ses plans modifiés. 7e du dernier Giro, il devrait être le leader de sa formation lors de la Vuelta (14 août au 5 septembre).

De son côté, Thomas Voeckler, le sélectionneur de l'équipe de France, devra trouver d'autres hommes sur lesquels s'appuyer. Maillot blanc du Critérium du Dauphiné, qui s'est conclu dimanche, David Gaudu pourrait être l'une des chances tricolores, avec notamment Guillaume Martin ou Warren Barguil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Romain Bardet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.