Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "Seule la guerre mondiale, à deux reprises, a empêché le déroulement du Tour de France", affirme Christian Prudhomme

Le directeur du l'épreuve cycliste ne veut pas entendre parler d'annulation pour le moment.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, présentait le 14 octobre 2019 une nouvelle étape alpine de l'épreuve : le col de la Loze. (FABRICE RIGOBERT / FRANCE-INFO)

Pour l'instant, Christian Prudhomme refuse de penser à une annulation du Tour de France si la crise sanitaire due au coronavirus devait se poursuivre jusqu'à cet été. "Seule la guerre mondiale à deux reprises a empêché le déroulement du Tour de France", a indiqué mercredi 11 mars sur franceinfo le directeur de l'épreuve cycliste. Christian Prudhomme se dit "concentré à 100% sur Paris-Nice", qui se déroule jusqu'au dimanche 15 mars. Interrogé sur le maintien ou non de Paris-Roubaix le 12 avril, il n'a pas voulu répondre car "on est vraiment comme des joueurs de tennis on fait point par point, jeu par jeu, set par set. On s'adapte au jour le jour. On est concentrés sur la course totalement pour aller jusqu'à Nice. Donc Paris Roubaix ce sera le dossier d'après", a-t-il indiqué.

franceinfo : Cette épreuve de Paris-Nice est organisée dans une ambiance particulière avec la crise sanitaire due au coronavirus. Ce n'est pas très frustrant car le cyclisme c'est la proximité avec le public ?

Christian Prudhomme : À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles ! Sur un contre-la-montre, c'est un peu tout petit peu moins gênant. Sur les 15 km les gens vont pouvoir se répartir et voir passer les coureurs. Ils pourront malgré tout, les encourager à défaut de les toucher ou de faire un selfie avec eux ou d'avoir un autographe. Mais évidemment, le vélo c'est la proximité avec le public et là on est évidemment dans le contraire. On espère pouvoir revenir le plus vite possible à une situation normale, c'est justement pour ça que des mesures sont prises et nous respectons toutes les indications et injonctions du ministère de l'Intérieur et du ministère de la Santé.

Les coureurs sont-ils inquiets ? Ils se côtoient, doivent utiliser le même stylo pour signer les listes d'émargement ?

Non il n'y a pas de stylo, puisqu'il faut juste appuyer sur un bouton sur son nom pour signer sa présence. Ce qui est différent, c'est que c'est le commissaire qui le fait, c'est lui qui appuie sur le bouton ensuite c'est nettoyé. Le coureur ne touche strictement rien.

Je ne sens pas d'inquiétude chez les coureurs. Ils veulent courir.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France

à franceinfo

Comme les épreuves en Italie sont annulées, ils se retrouvent pratiquement au chômage technique. Ils nous ont remerciés d'organiser cette course. On aurait préféré qu'il y ait plein de monde. L'important c'est déjà que la course existe. À la minute présente, le Paris-Nice ira jusqu'au bout oui. L'inquiétude que nous avions pu avoir, c'était avant la course. Nous avons les assurances d'arriver jusqu'à Nice à la minute présente.

Qu'en est-il de Paris-Roubaix en avril ?

C'est le dimanche 12 avril mais on est vraiment concentrés à 100% sur Paris-Nice. On est vraiment comme des joueurs de tennis on fait point par point, jeu par jeu, set par set. On s'adapte au jour le jour. On est concentrés sur la course totalement pour aller jusqu'à Nice. Donc Paris Roubaix ce sera le dossier d'après. Concernant le Tour de France, seule la guerre mondiale à deux reprises a empêché le déroulement du Tour de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Paris-Roubaix

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.