Paris-Nice 2023 : la Jumbo-Visma s'impose sur le contre-la-montre par équipes, Magnus Cort Nielsen nouveau leader

La formation néerlandaise a remporté le contre-la-montre par équipes ce mardi et voit son leader Jonas Vingegaard passer devant Tadej Pogacar au général. Le Danois Magnus Cort Nielsen de la formation EF Education-EasyPost s'empare du maillot de leader.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'équipe Jumbo-Visma lors du contre-la-montre par équipes sur la 3e étape de Paris-Nice à Dampierre-en-Burly, le 7 mars 2023. (AFP)

Un plan (presque) sans accroc. La Jumbo-Visma avait certainement coché cette étape du mardi 7 mars, pour cette édition de Paris-Nice 2023. Avec une équipe très compétitive, l'équipe hollandaise a remporté cette nouvelle version du contre-la-montre par équipes avec une petite seconde d'avance sur la formation EF Education-EasyPost.

Mais le maillot jaune échappe aux coéquipiers de Jonas Vingegaard, là aussi pour une seconde, et c'est le coureur danois Magnus Cort Nielsen de cette même formation américaine, sur le podium lors de la deuxième étape, qui revêt la tunique de leader. 

Le rouleau-compresseur Jumbo-Visma s'est activé lors du contre-la-montre par équipes. La formation de Jonas Vingegaard boucle le parcours en 33'55" et déloge la Jayco AlUla du trône pour 4 secondes. Le leader danois récupère ainsi 23" sur son rival Tadej Pogacar. -
Etape 3 : la Jumbo-Visma remporte le contre-la-montre par équipes à Dampierre-en-Burly Le rouleau-compresseur Jumbo-Visma s'est activé lors du contre-la-montre par équipes. La formation de Jonas Vingegaard boucle le parcours en 33'55" et déloge la Jayco AlUla du trône pour 4 secondes. Le leader danois récupère ainsi 23" sur son rival Tadej Pogacar. - ()

Les coureurs de la formation Jumbo-Visma ont fait le job lors de cette troisième étape. Ils ont pourtant dû avoir quelques sueurs froides lorsque l’équipe EF Education s’est présentée dans les derniers hectomètres dans des temps sensiblement similaires. Au final, la Jumbo s’impose tout de même par la plus petite des marges et replace son leader Jonas Vingegaard au classement général, lui qui avait vu Tadej Pogacar grappiller 12 secondes de bonifications lors des deux premières étapes

La Groupama-FDJ rassure, Gaudu se replace

On avait pu les sentir en retrait voire même hésitants sur les premières étapes, où Arnaud Démare n'a pas su jouer sa carte, mais les coéquipiers de David Gaudu ont brillamment relevé la tête. La formation de Philippe Mauduit termine quatrième et peut se satisfaire de voir son leader breton figurer à la 11e place du général. Il pourra notamment remercier son coéquipier Stefan Küng qui a fini à ses côtés dans le final. Gaudu n'est ainsi devancé au général que par Jonas Vingegaard (14''), Simon Yates (10'') et Tadej Pogacar (3'') parmi les candidats à la victoire finale. Dès mercredi, la quatrième étape mettra aux prises les favoris, avec une arrivée située en haut de la Loge Des Gardes (6,7 kilomètres à 7,1%), bien connue du public français

La réussite de ce nouveau contre-la-montre par équipes

Très attendu, le nouveau format du contre-la-montre par équipes n'a pas déçu. En effet, on a pu voir que les équipes du plateau n'ont pas hésité à utiliser la nouvelle réglementation pour faire terminer leur leader en tête quitte à "griller" tour à tour la plupart de leur coureurs. Les meilleures équipes restant toutefois celles qui en ont terminé avec un maximum d'équipiers autour de leur leader. Issue collatérale, et c'est un petit événement, Tadej Pogacar, qui a terminé seul, en a même perdu son maillot blanc de meilleur jeune. Il est à présent sur les épaules de l'Australien Kelland O'Brien, coéquipier du leader du général, Magnus Cort Nielsen. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.