Vidéo Tour d'Italie : sprint spectaculaire, Merlier vainqueur, Sagan 5e... Revivez les moments forts de la 2e étape

Le Belge Tim Merlier (Alpecin-Fenix) s'est imposé, dimanche, au terme d'un sprint marqué par la mésentente entre Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) et son équipier Juan Sebastian Molano.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tim Merlier (Alpecin-Fenix) sur la deuxième étape du Tour d'Italie. (LUCA BETTINI / AFP)

Comme prévu, la deuxième étape du Tour d'Italie, entre Stupinigi et Novara (179 km) s'est terminée au sprint, dimanche 9 mai. C'est le Belge Tim Merlier (Alpecin-Fenix) qui a été le plus rapide au terme d'une étape qui a dû attendre les derniers kilomètres pour s'emballer.

Merlier plus fort que Groenewegen et Sagan

Ce n'est pas le sprinteur le plus célèbre mais le Belge Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a bien été le plus rapide sur cette deuxième étape du Giro pour remporter sa première victoire sur un grand tour. Il a devancé les Italiens Giacomo Nizzolo (Qhubeka-Assos) et Elia Viviani (Cofidis). Pour son premier sprint massif depuis 176 jours (il avait provoqué la violente chute de Fabio Jakobsen au Tour de Pologne 2020), Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) termine au pied du podium, juste devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe).

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Gaviria dans les barrières

Le sprinteur colombien de l'équipe UAE-Team Emirates Fernando Gaviria n'a pas pu disputer la victoire. Il a en effet été coincé contre les barrières, sur la droite de la route, par son équipier et compatriote Juan Sebastian Molano qui relâchait son effort. Le pire a été évité puisque Gaviria n'a pas chuté et a terminé 24e.

Le sprinteur colombien de l'équipe UAE-Team Emirates n'a pu se disputer la victoire. Il a en effet été coincé contre les barrières, sur la droite de la route, par son équipier et compatriote Juan Sebastian Molano. Le pire a été évité puisque Gaviria n'a pas chuté et a terminé 24e.

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Ganna renforce son maillot rose

Vainqueur samedi 8 mai, Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) était bien décidé à conserver son maillot rose de leader au classement général, dimanche. L'Italien a remporté le deuxième sprint intermédiaire de la journée, à 25 km de l'arrivée, pour s'octroyer trois secondes de bonifications. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a lui pris deux secondes de bonifications. Ganna reste en rose pour 13 secondes d'avance sur Edoardo Affini (Jumbo-Visma) et 16 sur Tobias Foss (Jumbo-Visma). Le prodige Evenepoel remonte à la 4e place au classement général en dépassant ses coéquipiers Joao Almeida (5e) et Rémi Cavagna (6e).

Vainqueur samedi 8 mai, Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) était bien décidé a conservé son maillot rose de leader au classement général, dimanche. L'Italien a remporté le deuxième sprint intermédiaire de la journée, à 25 km de l'arrivée, pour s'octroyer trois secondes de bonifications. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a lui pris deux secondes de bonifications. Ganna reste en rose pour 13 secondes d'avance sur Edoardo Affini (Jumbo-Visma).

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.