Cet article date de plus d'un an.

Cyclisme : Nairo Quintana quitte l'équipe Arkea-Samsic, deux mois après un contrôle positif

Le cycliste colombien aura permis à la formation bretonne d'accéder au World Tour avant d'être testé positif au tramadol lors du dernier Tour de France.

Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Nairo Quintana (Arkea-Samsic) s'apprêtait à prendre le départ de la Vuelta, vendredi 19 août. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Nairo Quintana et Arkea-Samsic, c'est terminé. Le Colombien en a fait l'annonce lui-même sur ses réseaux sociaux, samedi 1er octobre. Le grimpeur, qui a vu sa 6e place sur le dernier Tour de France lui être retirée à la suite d'un contrôle positif au tramadol, avait pourtant resigné avec la formation bretonne pour trois saisons supplémentaires durant l'été. Mais ce contrôle - dont il conteste toujours la véracité, bien qu'il ait été une première fois confirmé - semble avoir changé la donne.

L'ancien coureur de la Movistar, vainqueur du Tour d'Italie 2014 et du Tour d'Espagne 2016, avait été recruté par Arkea-Samsic en 2020 afin d'aider l'équipe française à rejoindre le World Tour. Ce qui devrait être chose faite à partir de la saison prochaine… mais sans Quintana donc. "Je tiens à remercier Arkéa-Samsic pour ces trois saisons où nous avons pu faire de nombreuses courses, a déclaré le coureur de 32 ans. Nous en avons gagnées, nous en avons perdues d‘autres. J’ai pu donner toute mon expérience, tout mon vécu à une super équipe. J’ai pu obtenir les points pour emmener l’équipe au World Tour, remplissant ce qui avait été promis quand ils m’ont embauché."

Arkea-Samsic a confirmé l'information dans la matinée par le biais d'un communiqué minimaliste, et qui semble indiquer que la prolongation de contrat initialement annoncée est caduque. "La formation Arkea-Samsic confirme la non-reconduction du contrat de Nairo Quintana au sein de son effectif en 2023. La formation bretonne n'apportera aucun autre commentaire à ce propos."

Le 16 août dernier, le Colombien avait pourtant vu son bail être reconduit de trois saisons, peu après la Grande Boucle qu'il venait de terminer dans le Top 10 pour la sixième fois de sa carrière. Trois jours plus tard, l'Union cycliste international annonçait que Quintana avait été testé positif au tramadol, une substance pas encore considérée comme dopante par l'Agence mondiale antidopage (elle le sera à partir de 2024), mais contraire au règlement médical de l'UCI.

Le coureur a ensuite saisi le Tribunal arbitral du sport pour contester sa sanction, niant avoir utilisé du tramadol. "J'ai présenté un recours devant le TAS et je continue à travailler avec mes avocats, a-t-il rappelé dans son communiqué vidéo. Je suis optimiste parce que je suis quelqu'un d'honnête, que je n'ai rien fait de mal, d'illégal et je vais me défendre."

Nairo Quintana aura décroché onze victoires avec Arkea-Samsic, et se retrouve libre. "Je vous tiendrais informé de mon futur dans les prochaines semaines et prouver ainsi le coureur intègre que je suis", a-t-il insisté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.