Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : Zoom sur le Portugal

Vainqueur de son tout premier titre majeur en 2016 face à la France, le Portugal nourrit des ambitions nouvelles. Après avoir conquis l’Europe, va-t-elle conquérir le monde ? C’est en tout cas le rêve d’une nation qui ne veut plus s’arrêter. Surtout quand son leader n’est autre qu’un quintuple ballon d’or en la personne de Cristiano Ronaldo.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

► Retrouvez le guide la Coupe du monde 2018

• Ambition : Pour doubler la mise

Lorsque l’on reste sur un titre historique, il devient difficile d’envisager la défaite. L’équipe portugaise se situe dans cet état d’esprit. Son sélectionneur l’a martelé à plusieurs reprises : “Nous avons un but : gagner la Coupe du Monde, assurait Fernando Santos après sa victoire 2-1 face à l’Egypte en mars dernier. Nous ne sommes pas favoris mais nous avons le meilleur joueur du monde, c’est très important pour nous.” Méfiance, dans le groupe B, l’autre Seleçao affrontera l’ogre espagnol ainsi que l’imprévisible équipe marocaine.

• Le joueur à suivre

Cristiano Ronaldo est l’une si ce n’est la star du mondial. Régulièrement héros de la Ligue des Champions, CR7 sera scruté à chaque instant de la compétition.

• Classement FIFA

Le Portugal occupe une très belle 4e place, son voisin espagnol est distancé (8e). LIran (36e) et le Maroc (42e) ferment la marche.

• Palmarès 

Meilleur résultat en Coupe du Monde : Demi-finale (1966, 2006)

Meilleur résultat à l’Euro : Victoire (2016)

• L’info en plus

La sélection portugaise en a dans le crâne. Lors de la finale de l’Euro 2016, en France, les Bleus n’ont peut-être pas affiché la bonne attitude. “Quand on a débuté l’échauffement sur la pelouse, j’ai senti les Français un peu trop détendus, expliquait Cristiano Ronaldo quelques jours après leur sacre. Je les ai regardés : ils souriaient beaucoup. Bien sûr que tu as le droit de sourire avant un match, mais là tous semblaient très contents. (…) Leur gestuelle dénotait aussi une certaine assurance… Moi, j’ai eu ce feeling et je m’en suis servi, comme capitaine, pour motiver mes coéquipiers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.