Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : Zoom sur le Maroc

Ce sera l’un des petits poucets à surveiller lors de ce Mondial 2018. De retour après 20 années d’absence, le Maroc renoue avec les joies d’une participation à la plus prestigieuse des Coupes avec beaucoup d’enthousiasme. Et même s’ils font partie d’un groupe difficile (avec l’Espagne, le Portugal et l’Iran), les Lions de l’Atlas veulent croire en leur chance de qualification en huitième de finale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

► Retrouvez le guide la Coupe du monde 2018

• Ambitions : Ne pas avoir de regrets

"On a tout fait pour se qualifier. Il faut affronter ce groupe avec une grande motivation et ne pas s'avouer vaincus", constatait l’entraîneur Hervé Renard après le tirage au sort. "Le Portugal et l’Espagne sont deux ogres, mais on va tout faire pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Le premier match contre l'Iran va être déterminant. Rien n'est impossible en football, il faut y croire". Pour y croire et atteindre son objectif, le Maroc peut s’appuyer sur sa forme actuelle. Invaincus depuis 15 matches (12 victoires et 3 nuls), les Marocains affichent une régularité impressionnante. Vainqueurs de l'Ouzbékistan (2-0) et de la Serbie (2-1) lors des matches amicaux de mars, les coéquipiers de Nabil Dirar ont confirmé la tendance entrevue lors des phases de qualification.  

• Le joueur à suivre

Mehdi Benatia, l'expérimenté joueur de la Juve est le capitaine et le leader naturel de cette équipe marocaine.

• Classement FIFA

Le Maroc est classé à la 42ème place au classement Fifa. Un classement bien sûr moins bon que ses adversaires en poule. L'Espagne est 8ème, le Portugal 4ème et même l'Iran est mieux classée, avec une 36ème place. 

• Palmarès

Meilleur résultat en Coupe du monde : 1/8ème de finale (1986)
Meilleur résultat en Coupe d'Afrique : Vainqueur (1976)

• L’info en plus

Avec Didier Deschamps, Hervé Renard sera le deuxième sélectionneur français présent au Mondial 2018. Arrivé à la tête de la sélection marocaine en 2016, l’entraîneur de 49 ans a su faire du Maroc, l’une des équipes les plus séduisantes du continent africain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.