Confinement : Le sport développé dans le cadre des activités périscolaires pour compenser la fermeture des associations et clubs ?

Alors que le deuxième confinement est entré en vigueur ce vendredi, le ministère des Sports a précisé que les mineurs pourront pratiquer uniquement dans le cadre des cours d'EPS et des temps périscolaires. Les associations et les clubs de sport restent eux fermés, mais le ministère compte s'appuyer sur les éducateurs issus du mouvement sportif pour soutenir les loisirs périscolaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (HERMANN CLICK / HANS LUCAS)

Le ministère des Sports a enfin communiqué ce vendredi soir pour préciser les dispositions prises et énoncées jeudi par le Premier ministre Jean Castex et notamment vis-à-vis de la pratique des mineurs. Le communiqué du ministère des Sports publié ce vendredi soir a acté l'arrêt du sport pour les mineurs hors de l'école : "C’est pour éviter le brassage des enfants que l’accueil dans d’autres structures comme les associations sportives n’est pas autorisé", détaille-t-il. 

Mercredi, la ministre des Sports Roxana Maracineanu avait réuni les présidents de fédérations pour trouver un moyen d'intégrer les éducateurs sportifs ainsi que les clubs et associations à la prise en charge des enfants. "Nous réfléchissons à comment les éducateurs sportifs et associations pourront, à l'appel des maires, venir prendre en charge les enfants en périscolaire. C'est en continuité avec l'école mais c'est surtout la prise en charge des enfants, car l'accueil périscolaire n'est pas extensible donc tous les bras seront les bienvenus", indique le ministère des Sports. Ce vendredi, le ministère a affirmé sa volonté de travailler avec le mouvement sportif dans son ensemble pour intégrer les éducateurs associatifs dans les temps périscolaires qui sont, eux, maintenus, avec les mêmes groupes que ceux formés en classes, afin d'éviter le brassage des enfants. "Le ministère des Sports travaille étroitement avec les équipes du secrétariat d’Etat à la Jeunesse et à l’Engagement, les collectivités et le mouvement sportif pour que les acteurs associatifs dans le milieu du sport puissent venir au soutien des loisirs périscolaires, au sein des accueils collectifs de mineurs, après l’école et le mercredi", explique le communiqué.

L'EPS maintenu, mais adapté

Avec le maintien de l'ouverture des écoles, collèges et lycées, le ministère des Sports a confirmé que l'EPS sera maintenue "au programme scolaire, selon des protocoles sanitaires renforcés et avec des pratiques favorisant la distanciation." Les sports de contact comme le judo ou la boxe, entre autres, ne seront, par exemple, pas favorisés.

Les équipements sportifs couverts ou de plein air sont fermés sauf pour les publics prioritaires, au nombre de sept : les scolaires et accueils périscolaires, les étudiants STAPS, les personnes en formation continue ou professionnelle, les sportifs professionnels et toutes les populations accréditées dans le cadre des activités sportives à caractère professionnel, les sportifs de haut niveau et espoirs, les personnes pratiquant sur prescription médicale et les personnes en situation de handicap.

Pour les adultes en revanche, le mot d'ordre est plus radical. Le sport ne sera autorisé que de manière individuelle, autour de chez soi, dans un rayon de 1 km, ou bien à la maison, mais le masque n'est pas obligatoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.