Philippines : "Pac Man", le boxeur de légende Manny Pacquiao, candidat à la présidentielle

Il a pris sa décision quelques semaines après son dernier combat professionnel, une défaite le 22 août à Las Vegas face au Cubain Yordenis Ugas.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le boxeur philippin Manny Pacquiao lors d'une conférence de presse à l'aéroport international de Manille, le 24 janvier 2019. (TED ALJIBE / AFP)

"Le moment est venu, nous sommes prêts à relever le défi de la présidence." Le boxeur Manny Pacquiao, sorti de la pauvreté pour devenir une star du ring et un héros national, a annoncé dimanche 19 septembre sa candidature à l'élection présidentielle de mai 2022 aux Philippines.

Le boxeur âgé de 42 ans a accepté d'être candidat pour une faction dissidente du parti du président Rodrigo Duterte, le PDP-Laban. Manny Pacquiao a pris sa décision quelques semaines après son dernier combat professionnel, une défaite le 22 août à Las Vegas face au Cubain Yordenis Ugas.

Populaire malgré les controverses 

Seul boxeur à avoir été champion du monde dans huit catégories de poids différentes, "Pac Man" est une immense source de fierté pour les Philippins. Dans son enfance, il a vécu dans la rue avant de se lancer dans la boxe professionnelle en janvier 1995 pour une bourse de 1 000 pesos (19 euros) et d'amasser par la suite une fortune estimée à plus de 500 millions de dollars.

Manny Pacquiao est entré en politique en 2010, quand il a été élu député, avant de devenir sénateur en 2016. Il a parfois déclenché des controverses par ses déclarations favorables à la peine de mort ou hostiles à l'homosexualité.

Mais il est profondément populaire dans l'archipel de 110 millions d'habitants, où sa générosité et son chemin vers la réussite alors qu'il est né dans une extrême pauvreté sont profondément admirés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.